— Publié le 9 novembre 2022

L’AMA veut en finir avec l’affaire Valieva

Patinage

Nouvel épisode dans l’affaire Kamila Valieva. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé par un tweet de son président, le Polonais Witold Banka, sa décision de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Une démarche que l’ancien athlète explique par l’absence de “progrès” dans la procédure russe. “Malgré la mise en demeure de RUSADA de résoudre rapidement le cas de Kamila Valieva, aucun progrès n’a été fait, a écrit Witold Banka sur son compte Twitter. Par conséquent, je peux confirmer que l’AMA a maintenant officiellement saisi directement le Tribunal arbitral du sport”. A l’évidence, l’AMA commence à être fatiguée de la lenteur de l’enquête lancée par l’agence russe antidopage après la révélation aux Jeux d’hiver de Pékin du cas de dopage de la jeune patineuse. Surtout, elle n’accepte pas la décision de la RUSADA, annoncée le mois dernier, de ne pas communiquer les résultats de son enquête en raison de l’âge de Kamila Valieva, qui avouait moins de 16 ans à l’époque des faits. Contactée par l’AFP, le TAS a indiqué mardi 8 novembre ne pas encore avoir reçu un appel de l’AMA l’informant de sa plainte. Pour rappel, la Russie et Kamila Valieva avaient remporté l’épreuve de patinage artistique par équipes aux Jeux d’hiver de Pékin 2022, disputée avant la révélation du cas de dopage de la jeune fille. Depuis, le CIO n’a toujours pas officialisé le classement et distribué les médailles.