— Publié le 12 novembre 2021

L’AIBA distribue les aides et les primes

Boxe

L’AIBA a cassé sa tirelire pour les championnats du monde masculins, qui se sont achevés le 6 novembre à Belgrade, en Serbie. L’instance internationale, passée sous pavillon russe depuis l’élection à la présidence en fin d’année passée d’Umar Kremlev, n’a pas seulement distribué pour la première fois des primes en espèces aux médaillés (100 000 dollars pour les vainqueurs). Elle annonce avoir également aidé 18 fédérations nationales, dans le cadre d’un nouveau programme de soutien censé favoriser l’égalité des chances : le Cameroun, la Colombie, la République dominicaine, l’Équateur, la Géorgie, le Guatemala, la Guyane, Haïti, le Népal, le Nicaragua, la Palestine, Porto Rico, la Tanzanie, les Bahamas, Trinité-et-Tobago, les Seychelles, la Sierra Leone et le Venezuela. Quatre de ces pays ont décroché une médaille aux Mondiaux masculins 2021. Ce soutien de l’AIBA a notamment permis de couvrir les frais de voyage et d’hébergement des membres des équipes. Une aide financière a aussi été apportée à une équipe d’un genre inédit, baptisée “Fair Chance”, composée de boxeurs réfugiés ou ne pouvant pas représenter leur pays d’origine pour des raisons humanitaires.