— Publié le 19 juin 2022

L’Afghanistan vers la mixité

Paris 2024

Surprise. A moins de 800 jours des Jeux de Paris 2024, l’Afghanistan se dit prête à envoyer une équipe mixte au prochain rendez-vous olympique. Le CIO a révélé avoir tenu une réunion la semaine passée à Doha avec des représentants du Comité national olympique et de la Direction générale afghane de l’éducation physique et des sports. Au terme de cet échange, où étaient également présents des envoyés de l’Association des comités olympiques asiatiques (OCA), le CIO aurait obtenu l’assurance d’une présence aux Jeux de Paris d’une délégation composée d’hommes et de femmes. Dans un bref communiqué sur la réunion, le CIO a déclaré qu’il “continuerait à soutenir la communauté olympique dans le pays, ainsi que la préparation des athlètes afghans et leur participation aux prochaines compétitions sportives internationales.” Les discussions sont censées se poursuivre entre les différentes parties d’ici les prochains Jeux d’été. Sur le papier, l’engagement des autorités sportives afghanes apparait comme le signe d’une avancée. Mais selon plusieurs témoins et acteurs proches du dossier, la situation sur le terrain, en Afghanistan, serait au contraire en net recul depuis la prise de pouvoir des Talibans. L’Union cycliste internationale (UCI) a annoncé récemment que les championnats d’Afghanistan féminins sur route se dérouleraient cette année à Aigle, en Suisse, l’organisation d’une telle compétition étant actuellement impossible dans le pays.