— Publié le 3 février 2022

La technologie pour lutter contre le virus

Canada

Le Comité olympique canadien (COC) fait appel à la technologie pour lutter contre les risques d’infection aux coronavirus. L’instance annonce avoir conclu un accord avec la société Teck Resources LImited, son partenaire minier, métallurgique et minéralier officiel, pour équiper les sites d’entraînement de haute performance d’Équipe Canada avec du cuivre antimicrobien. Il sera posé sur les surfaces à contact fréquent, afin de contribuer à la protection des athlètes. Le cuivre est la seule surface tactile en métal solide enregistrée par Santé Canada et la U.S. Environmental Protection Agency dont la capacité à éliminer jusqu’à 99,9 % des bactéries a été prouvée. Le procédé sera testé dans un premier temps sur deux sites, l’Institut canadien du sport de Calgary (ICS Calgary) et l’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO). Teck a investi 200 000 dollars canadiens, soit 100 000 sur chaque site, pour installer des revêtements de cuivre antimicrobiens sur les équipements d’exercice et les espaces à contact fréquent, dont les poignées d’haltères, les équipements d’exercice et les poignées de porte. L’installation aura lieu tout au long de l’année 2022. Le COC et son partenaire évalueront ensuite la faisabilité d’installer du cuivre sur d’autres sites d’entraînement.