— Publié le 13 août 2020

La Suisse rend ses Mondiaux sur route

Cyclisme

Coup dur pour l’UCI et pour le peloton cycliste professionnel : les organisateurs des championnats du monde sur route 2020, prévus du 20 au 27 septembre à Aigle et Martigny, dans les cantons suisses de Vaud et du Valais, ont annoncé devoir renoncer à accueillir l’événement. En cause, la décision du Conseil fédéral suisse de prolonger jusqu’au 1er octobre la limitation des rassemblements à seulement 1 000 personnes. Les Suisses rendent donc l’événement, mais l’UCI ne veut pas se résoudre à tirer un trait définitif sur les Mondiaux sur route 2020. L’instance internationale, basée précisément sur la commune d’Aigle, a annoncé dans la foulée du communiqué des organisateurs suisses qu’elle se mettait en recherche d’un plan B. Elle explique « travailler à rechercher un projet alternatif pour assurer le maintien de l’édition 2020 de l’événement, prioritairement en Europe, et aux dates initialement fixées ». L’UCI précise également se mettre en quête d’un parcours aussi exigeant que celui proposé en Suisse. A cinq semaines du début présumé des Mondiaux, la tâche de l’UCI s’annonce plus que complexe, avec une situation sanitaire en pleine dégradation, notamment en Espagne, en Allemagne et en France. Les Mondiaux sur route ont déjà été attribués à la Flandre (Belgique) pour l’an prochain, puis à Wollongong (Australie) pour l’année 2022, Glasgow (Écosse) en 2023, et enfin à Zurich pour l’édition 2024. L’UCI a également déjà décidé que les Mondiaux en 2025 se dérouleraient pour la première fois sur le continent africain.