— Publié le 8 février 2021

La Russie recule d’une année

Lutte

Logique. Suspendue du mouvement olympique pour une période de deux ans, la Russie perd peu à peu ses événements internationaux. L’agence TASS révèle que la Fédération internationale de lutte (UWW) a retiré à la ville de Krasnoïarsk, en Sibérie, l’organisation des championnats du monde en 2022. Ils sont confiés à Belgrade, la capitale de la Serbie. En réalité, il s’agit seulement d’un échange de dates. La Serbie devait accueillir les Mondiaux en 2023. Elle gagne une année. Dans le même temps, la Russie recule d’un rang, pour recevoir l’événement mondial en 2023. La ville russe appelée à organiser le rendez-vous mondial sera connue dans les prochains mois. “Nous respectons la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) et la position de l’Agence mondiale antidopage (AMA), explique Nenad Lalovic, le président de l’UWW. Nous avons donc modifié le calendrier en conséquence. Nous avons récemment organisé la Coupe du Monde individuelle à Belgrade avec beaucoup de succès, et nous pensons que la Russie sera un fantastique pays hôte en 2023″. Les Russes ne perdent pas forcément au change. Ils héritent des Mondiaux 2023, principal tournoi de qualification pour les Jeux de Paris en 2024. Les six meilleurs athlètes dans chaque catégorie de poids gagneront un quota olympique pour leur pays.