— Publié le 28 avril 2022

La Russie fera appel

Hockey sur glace

Son calendrier sportif se réduit chaque jour un peu plus pour les deux prochaines années, mais la Russie n’entend pas accepter les sanctions sans réagir. La Fédération russe de hockey sur glace (FHR) a laissé entendre mercredi 27 avril, par la voix de son directeur général adjoint, l’ancien joueur Alexander Kiknadze, qu’elle allait faire appel de la décision de la fédération internationale (IIHF) de lui retirer l’organisation du Mondial masculin en 2023. Le tournoi aurait dû se tenir à Saint-Pétersbourg à partir du 5 mai 2023. Mais l’IIHF a annoncé cette semaine en avoir retiré l’accueil à la Russie pour sauvegarder “la sécurité et le bien-être de tous les joueurs, officiels, médias et fans participants“. L’instance présidée par le Français Luc Tardif avait précédemment déjà sanctionné la Russie en la privant de l’organisation du prochain Mondial junior, prévu entre décembre 2022 et janvier 2023. Un nouveau pays-hôte pour le championnat du monde masculin en 2023 sera annoncé lors du prochain congrès de l’IIHF, à la fin du mois de mai en Finlande. La Fédération russe de hockey sur glace n’a pas précisé devant quelle juridiction elle entendait faire appel de la décision de l’IIHF, mais le président de la commission des Sports de la Douma, le parlement russe, a prévenu que la Russie allait non seulement faire appel, mais également exiger de l’IIHF une compensation financière.