— Publié le 2 mai 2022

La Russie en suspens

FISU

Prévisible. Réuni en mode virtuel, le comité exécutif de la Fédération internationale du sport universitaire (FISU) a pris la décision de suspendre les droits de la Russie d’organiser l’an prochain les Jeux mondiaux universitaires d’été. Ils ont été attribués à la ville russe d’Ekaterinburg, où devait également se tenir à la fin de ce mois de mai l’édition 2022 de SportAccord, désormais annulée. Les droits d’accueil sont suspendus, mais la Russie n’est pas encore formellement privée du rendez-vous mondial du sport universitaire. Alexander Chernov, le directeur général d’Ekaterinburg 2023, l’a assuré à l’agence TASS : “Il n’est pas question déplacer les Jeux mondiaux universitaires dans un autre pays, mais plutôt de les décaler à une date ultérieure.” Selon le dirigeant russe, les nouvelles dates pourraient être annoncées en novembre prochain. Avec cette annonce, le calendrier de la FISU se révèle de plus en plus incertain. La prochaine édition des Jeux mondiaux universitaires d’été est toujours prévue cette année à Chengdu, en Chine, mais le pays-hôte annule un à un tous ses événements sportifs internationaux en raison de la situation sanitaire. Avec cette “suspension des droits“, la suivante, en 2023, est désormais elle aussi à évoquer au conditionnel.