— Publié le 8 juillet 2022

La piscine d’Aubervilliers sortira de terre

Paris 2024

Un dossier en moins sur les bureaux de la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques). Après un long feuilleton marqué par une litanie de recours et plusieurs interruptions de chantier, la justice a enfin donné son feu vert, jeudi 7 juillet, à la construction de la piscine olympique d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Le complexe aquatique est prévu pour l’entraînement des nageurs pendant les Jeux de Paris 2024. La cour administrative de Paris a validé le projet. Les travaux vont donc reprendre. Mais la nouvelle mouture de la piscine se révèle assez différente des plans initiaux. Les principales modifications concernent un restaurant, désormais rayé du décor, et surtout un solarium de 4 000 m2 qui aurait dû empiéter sur des parcelles vivrières sur les Jardins des Vertus, d’une superficie totale de plus de 2 hectares. Il a lui aussi été supprimé par la ville d’Aubervilliers, après les recours déposés par les organisations écologistes. La livraison de l’équipement est désormais prévue pour le mois d’avril 2024, juste à temps pour les Jeux olympiques. Le projet d’un montant de 31 millions d’euros, dans sa nouvelle configuration, est financé pour près d’un tiers (10 millions d’euros) par la SOLIDEO.