— Publié le 26 mars 2021

La France et l’Allemagne font leurs valises

Judo

Le Grand Slam de Tbilissi (Géorgie), prévu du 26 au 28 mars, a perdu d’un coup deux nations majeures du judo mondial. La Fédération française de judo (FFJ) a annoncé dans un communiqué, jeudi 25 mars, sa décision de rapatrier l’ensemble de sa délégation avant même le début du tournoi. En cause, la découverte plus tôt dans la journée d’un troisième cas positif au COVID-19 au sein de l’équipe de France masculine ayant participé au stage organisé par la Fédération géorgienne de judo en amont de la compétition. Ce troisième cas s’ajoute aux deux précédents, annoncés le 23 mars. Les trois Français déclarés positifs ont été placés en isolement sur place pour une durée de 10 jours. La décision de rapatrier l’ensemble de la délégation, y compris l’équipe de France féminine qui n’avait pourtant pas participé au stage, a été prise “par principe de précaution et dans un souci de protection de la santé de ses sportifs et de son encadrement à quelques semaines d’échéances internationales majeures”, explique la FFJ. L’instance précise également qu’un protocole de suivi sanitaire renforcé sera mis en place par le service médical de la fédération au retour en France. Selon le site judoinside.com, la Fédération allemande de judo a également décidé de rapatrier la totalité de sa délégation, composée de 18 judokas, après la découverte de plusieurs cas positifs. Plus tôt dans la semaine, l’équipe cubaine avait elle aussi été contrainte de renoncer, trois de ses neuf athlètes engagés au Grand Slam de Tbilissi ayant été déclarés positifs.