— Publié le 6 juillet 2021

La France a choisi ses porte-drapeaux

Tokyo 2020

C’est fait. La France a choisi ses porte-drapeaux pour les cérémonies d’ouverture des Jeux de Tokyo. Suivant les recommandations du CIO, le comité national olympique (CNOSF) a désigné un duo homme-femme. Pour les Jeux olympiques, la délégation française sera conduite par la judoka Clarisse Agbegnenou, cinq fois championne du monde, et le gymnaste Samir Ait-Saïd, revenu au plus hait niveau après une fracture de la jambe aux Jeux de Rio 2016. Les deux athlètes succèdent au judoka Teddy Riner, porte-drapeau français aux Jeux de Rio. Ils ont été désignés par les “ambassadeurs” – deux athlètes par fédération sportive présente aux Jeux – au terme d’un vote organisé au cours du dernier weekend. Onze candidats étaient en lice : Clarisse Agbegnenou (judo), Johanne Defay (surf), Sandrine Gruda (basket), Maïva Hamadouche (boxe), Kristina Mladenovic (tennis), Mélina Robert-Michon (athlétisme) et Charline Picon (planche à voile) pour les femmes ; Samir Ait-Saïd (gymnastique), Maxime Beaumont (canoë-kayak), Renaud Lavillenie (athlétisme) et Florent Manaudou (natation) pour les hommes. Pour les Jeux paralympiques, un vote a été organisé en ligne auprès du public. Au terme du scrutin, bouclé le 30 juin, la judoka Sandrine Martinet et le joueur de tennis Stéphane Houdet ont été choisis pour porter le drapeau à la cérémonie d’ouverture, le 24 août à Tokyo.