— Publié le 11 octobre 2021

La FIS conserve son nom

Ski

johan-eliasch

Quatre mois après son élection, le nouveau président de la Fédération internationale de ski (FIS), le Suédois John Eliasch (photo ci-dessus), a dirigé en fin de semaine passée son premier congrès extraordinaire. Deux sujets figuraient à l’ordre du jour : l’approbation des nouveaux statuts de l’instance, et un possible changement de nom de la FIS. Ils ont tous les deux été soumis au vote des délégués. Le premier a été une formalité, puisque 106 votants contre 3 (soit 97% des suffrages), ont adopté les statuts actualisés. Ils prévoient notamment une limitation de la durée et du nombre des mandats des membres du Conseil et du président de la FIS, un meilleur équilibre des sexes au Conseil, et enfin une politique plus axée sur la durabilité. En revanche, le changement de nom de la FIS n’a pas obtenu le nombre de voix exigé par les textes. L’instance proposait à ses membres d’abandonner le nom de Fédération internationale de ski, pour le remplacer par, au choix, Fédération internationale de ski et de snowboard, ou Fédération internationale des sports de neige. Au premier tour de scrutin, les délégués se sont prononcés en faveur de la première option, par 57 voix contre 51. Mais le changement de nom de la FIS n’a pas passé le cap du second tour, où était exigée une majorité des deux tiers. L’ajout du nom snowboard dans l’appellation officielle a été approuvée par 66 voix contre 49, mais sans obtenir les deux tiers des suffrages (57%). Réaction de John Eliasch : “Aujourd’hui, les membres ont choisi le nom qui, selon eux, représente le mieux la FIS. Mais une leçon importante est que nos parties prenantes souhaitent que nous fassions un meilleur travail pour inclure toutes les disciplines dans notre communication quotidienne et la promotion de la FIS“. Le prochain congrès de l’instance se déroulera au printemps 2022 à Vilamoura, au Portugal.