— Publié le 12 mai 2022

La fin d’une époque

FIFA

Clap de fin. La FIFA a mis un terme définitif à son contrat de partenariat avec l’éditeur américain de jeux vidéos Electronic Arts (EA). Conséquence : le célèbre jeu de simulation portant le nom de l’instance mondiale du football, lancé en 1993, sera rebaptisé EA Sports FC pour son édition 2024. En presque 30 ans, il aurait généré plus de 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires, avec des ventes ayant dépassé les 325 millions d’exemplaires. Selon les médias américains, la FIFA souhaitait obtenir une part plus importante des recettes liées à l’exploitation du jeu à son nom. L’instance aurait demandé à l’éditeur américain de lui verser 250 millions de dollars, contre 150 avec le contrat en cours. Les dirigeants d’Electronic Arts ont refusé. La version 2023, dont la sortie est prévue à l’automne, sera donc la dernière à porter le nom de FIFA. Mais EA pourra continuer à proposer aux joueurs de choisir parmi plus de 19 000 joueurs existants, en vertu de ses accords avec les autres ligues et fédérations. Dans la foulée de cette annonce, la FIFA a expliqué dans un communiqué que la fin de cette exclusivité allait lui permettre de “diversifier son offre vidéoludique et proposer des jeux de football inédits”. L’instance assure que plusieurs jeux appartenant à d’autres genres que la simulation sont déjà en cours de production. Leur sortie est prévue pour le troisième trimestre 2022. Le premier de la liste sera dédié au Mondial 2022 au Qatar.