— Publié le 4 mai 2022

La FIFA enquête dans le football gabonais

Football

Sale affaire. La FIFA a annoncé mardi 3 mai avoir ouvert une enquête disciplinaire dans le football gabonais. Elle concerne trois entraîneurs et un officiel, soupçonnés de multiples agressions sexuelles sur des joueurs mineurs. La procédure a débuté en décembre dernier par une enquête préliminaire contre un coach, Patrick Assoumou Eyi (photo ci-dessus), qui officiait à la tête de l’équipe nationale des moins de 17 ans jusqu’en 2017. En décembre dernier, la chambre disciplinaire de la FIFA a étendu à l’ensemble du monde la suspension provisoire décidée par la Fédération gabonaise de football. Patrick Assoumou Eyi est accusé d’avoir abusé de plusieurs centaines de jeunes garçons. Selon plusieurs témoignages anonymes de victimes, Patrick Assoumou Ey décidait de sélectionner dans l’équipe nationales des moins de 17 ans les joueurs qui cédaient à ses avances. Il “fournissait” également des jeunes à d’autres “figures” du football national. La FIFA a ensuite élargi son enquête à deux autres entraîneurs gabonais, Triphel Mabicka et Orphée Mickala, mais aussi à un officiel, Serge Ahmed Mombo, le président de la Ligue de football de la province de Libreville, la capitale. Les trois hommes sont interdits de toute activité dans le football, au niveau national et international, pour une période de 90 jours.