— Publié le 30 juin 2020

La Fédération anglaise taille dans ses effectifs

Football

La Premier League a pu reprendre le jeu, mais il en faudra plus sauver le football anglais de la crise et la récession. La Fédération anglaise de football (FA) a annoncé sa décision de supprimer 82 emplois dans les prochaines semaines. Une mesure radicale imposée par l’état de ses finances : son déficit pour l’exercice en cours devrait atteindre 300 millions de livres (328 millions d’euros). Selon son président, Greg Clarke, l’annulation des matchs prévus à Wembley, où devait être disputées cette année sept rencontres de l’Euro 2020, représente un manque à gagner irrémédiable. “Nous avons déjà perdu cet argent et il n’y a aucun moyen de le récupérer, a-t-il reconnu lundi 29 juin. La pandémie sera suivie d’une récession économique. Les difficultés vont durer plusieurs années. Personne ne sait quand un vaccin sera prêt ou quand de meilleurs traitements médicaux seront possibles. Nous devons donc prévoir des périodes prolongées de distanciation sociale qui pourraient réduire le nombre de spectateurs. Et prévoir également de réduire le nombre de compétitions.” Au début du confinement en Grande-Bretagne, à la fin du mois de mars, la Fédération anglaise de football a interrompu le recrutement et 42 postes vacants. Aucun d’eux ne sera finalement pourvu. En prime, 82 autres emplois vont être supprimés avant la fin de l’année.