— Publié le 12 janvier 2022

La Biélorussie s’en prend à deux fondeuses

Ski

L’information est révélée par l’agence Reuters : deux skieuses de fond de l’équipe nationale de Biélorussie ont été privées de compétition par leur fédération nationale. Elles sont accusées de soutenir l’opposition au régime du président Aleksander Loukachenko. Sviatlana Andriyuk (22 ans) et Darya Dolidovich (17 ans) ont choisi de briser la loi du silence. Elles expliquent que leurs numéros FIS (Fédération internationale de ski), sésame indispensable pour disputer une compétition internationale, ont été désactivés par leur fédération. Elles se trouvent donc dans l’incapacité de prendre le départ d’une course, et par extension d’espérer décrocher une sélection pour les Jeux de Pékin. La plus âgée des deux Biélorusses, Sviatlana Andriyuk, a confié à Reuters que l’ordre de les rayer du paysage avait été donné en novembre dernier par le président de la Fédération biélorusse de ski de fond, Aliaksandr Darakhovich. “Ils m’ont accusée d’être un soutien de l’opposition”, explique-t-elle. Darya Dolidovich estime, de son côté, que sa mise à l’écart serait la conséquence du soutien affiché par son père Sergei, un ancien skieur olympique biélorusse, à l’opposition politique. Leur affaire en rappelle une autre, la tentative de rapatriement forcé de la sprinteuse biélorusse Krystsina Tsimanouskaya aux Jeux de Tokyo 2020. Réfugiée en Pologne, elle espère aujourd’hui changer de nationalité sportive et poursuivre sa carrière sous les couleurs de son pays d’accueil.