— Publié le 25 novembre 2021

Inquiétudes sur la Coupe d’Afrique des Nations

Football

Inquiétude en Afrique. A seulement quelques semaines de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations, prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, la Confédération africaine de football (CAF) ne fait pas mystère de ses doutes quant au bon déroulement du tournoi continental. L’AFP a eu connaissance d’un courrier entre la CAF et le comité d’organisation au Cameroun. Il est signé par Véron Mosengo-Omba, le secrétaire général de la CAF. “Je suis navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du président, du secrétaire général et du vice-président de la CAF, et les promesses qui ont suivi, les actes n’ont pas suivi, écrit-il aux organisateurs camerounais. Je dois porter à votre attention de sérieuses inquiétudes concernant l’organisation du tournoi. S’agissant du stade d’Olembé, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions ont d’ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun.” Toujours selon l’AFP, les autorités camerounaises ne sont pas restées sans réponse. Le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs président du comité d’organisation, s’est à son tour fendu d’un courrier. Il rappelle à la CAF que le délai fixé pour la livraison du nouveau stade l’Olembé à Yaoundé, le 30 novembre 2021, sera respecté. “En aucun cas, l’hypothèse de la délocalisation de la cérémonie d’ouverture n’est envisagée et ne peut être acceptée par le gouvernement camerounais”, insiste-t-il. La CAF s’inquiète également de la mise en place d’un protocole anti-COVID-19, dont les détails ne sont toujours pas connus, et de la lenteur du recrutement des volontaires. Mais selon l’un de ses dirigeants, il n’est pas envisagé à ce stade de la préparation de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2022.