— Publié le 9 mai 2022

Infantino peut compter sur l’Asie

FIFA

Pas vraiment une surprise. A plus de sept mois du vote, le continent asiatique se range déjà dans le camp de Gianni Infantino. La Confédération asiatique de football (AFC) a annoncé par la voix de son président, Shaikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa, soutenir l’actuel président de la FIFA dans son projet de solliciter un nouveau mandat consécutif. “L’AFC et la famille du football asiatique se réjouissent de la candidature du Président Infantino à sa réélection, et je peux vous assurer aujourd’hui que nous allons rester unis derrière lui“, a expliqué le dirigeant du Bahreïn au cours du weekend, après une réunion du comité exécutif de l’instance à Douchanbé, au Tadjikistan. L’AFC compte 47 pays membres sur les 211 affiliés à la FIFA. Son président depuis 2013, Shaikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa, s’était présenté à la présidence de la FIFA en 2016, mais il avait été battu par Gianni Infantino. Depuis, l’Italo-Suisse a été réélu sans opposition en 2019. Il a annoncé fin mars qu’il postulerait à un troisième et dernier mandat de quatre ans à la tête de l’instance, lors du congrès électif en début d’année 2023. Gianni Infantino n’a pas encore d’opposant déclaré. Il peut déjà compter sur les voix de l’Asie, donc, mais aussi sur celles de l’Afrique. La Confédération africaine de football lui semble largement acquise. Elle avait même été la seule à se déclarer unanimement favorable à son projet, aujourd’hui mis entre parenthèses, d’une Coupe du Monde tous les deux ans.