— Publié le 6 mai 2021

Infantino gagne une manche

FIFA

Une victoire pour Gianni Infantino. Le Tribunal pénal fédéral suisse a annoncé, mercredi 5 mai, avoir récusé le procureur extraordinaire Stefan Keller, qui avait ouvert en juillet dernier une procédure judiciaire contre le président de la FIFA. Elle était motivée par la découverte de trois rencontres informelles avec l’ancien chef du parquet suisse. Stefan Keller examinait également depuis le mois de mars 2020 une autre affaire impliquant Gianni Infantino : l’utilisation d’un avion privé en 2017 payé par la FIFA. Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone explique avoir « admis la demande de récusation de Gianni Infantino contre Stefan Keller ». Elle est justifiée, selon la juridiction suisse, par quatre communications à la presse de Stefan Keller, ainsi qu’une « déclaration à une revue juridique », autant d’éléments qui ne relèvent pas d’une « information objective, neutre et correcte dans l’intérêt du public ». Sans surprise, l’instance mondiale du football s’est félicitée, dans un communiqué, de la décision du Tribunal pénal fédéral suisse de démettre Stefan Keller de ses fonctions. Elle relève que la juridiction suisse “a déclaré sans équivoque que la partialité de M. Keller, illustrée par ses différents communiqués de presse, ses vices de procédure répétés et son déni constant des droits des parties, ne pouvait garantir un procès équitable.” Avec cette décision, Gianni Infantino est désormais débarrassé d’un magistrat particulièrement tenace et motivé, mais ses ennuis avec la justice ne sont pas pour autant terminés. Le Tribunal pénal fédéral précise n’avoir pas encore examiné la demande de « nullité des actes de procédure conduits jusqu’à présent » à l’encontre du président de la FIFA. Le  dirigeant italo-suisse reste donc poursuivi pour « incitation à l’abus d’autorité », « violation du secret de fonction » et « entrave à l’action pénale ». Le dossier Gianni Infantino reste ouvert,  mais il sera confié à un nouveau magistrat.