— Publié le 16 septembre 2021

Hong Kong repousse l’édition 2022

Gay Games

Surprenant. La prochaine édition des Gay Games, prévue pour la première fois en Asie, à Hong Kong, est reportée d’une année. Jusque-là, rien de très inattendu, les événements sportifs organisés en Chine étant tous annulés ou décalés en raison de la crise sanitaire. Mais les Gay Games devaient se dérouler en… novembre 2022. La décision du report, annoncée mercredi 15 septembre par les organisateurs, intervient donc 14 mois avant l’événement. Un record. Officiellement, les raisons sont sanitaires et logistiques, les restrictions de voyage liées au coronavirus rendant incertaine la venue des compétiteurs à Hong Kong. Actuellement, les visiteurs étrangers sont soumis à une période d’isolement d’une à trois semaines dans un hôtel. “La progression imprévisible des variants du COVID et les restrictions de voyage correspondantes continuent de rendre difficile aux participants du monde entier de faire des plans pour se rendre à Hong Kong“, explique Dennis Philipse, le coprésident des Gay Games Hong Kong, dans un communiqué. Mais il n’est pas interdit de penser que cette décision, annoncée avec une avance de plus d’une année, laisse planer une menace sur l’organisation même de l’événement. Plusieurs militants de la cause LGTBQ de Hong Kong ont été emprisonnés pour avoir pris part au mouvement de protestations démocratiques. Certains politiciens pro-Pékin ont tenu des propos homophobes concernant les Gay Games. Récemment, les organisateurs ont avoué rencontrer les pires difficultés à réserver les sites de compétition, faute de pouvoir compter sur le soutien du gouvernement.