— Publié le 18 janvier 2021

Gosper en appelle aux Nations unies

Tokyo 2020

Etrange idée. Kevan Gosper, l’ancien vice-président du CIO et membre honoraire de l’instance olympique, suggère que le sort des Jeux de Tokyo soit décidé non pas à Lausanne ou dans la capitale japonaise, mais au siège des Nations unies. L’Australien a évoqué cette piste de réflexion à l’occasion d’une interview à la chaîne de télévision ABC. “Si vous recherchez une tierce partie qui reconnaisse que cette question n’est pas seulement liée au sport ou à l’intérêt national, mais à la pandémie et à son impact dans le monde entier, les Nations unies pourraient être saisies, a-t-il expliqué. Il pourrait être pertinent de leur demander de jouer un rôle d’arbitre sur la question de savoir si les Jeux doivent avoir lieu ou non.” Selon Kevan Gosper, une telle démarche ne constituerait pas réellement un précédent. Elle serait surtout très légitime, l’événement olympique étant censé rassembler des représentants de 205 pays. Entré au CIO en 1977, Kevan Gosper en est devenu membre honoraire en 2013. Il est aujourd’hui de 87 ans.