— Publié le 4 août 2021

Gasol et Pellegrini entrent au CIO

Tokyo 2020

C’est fait. Avec une année de retard, les athlètes présents aux Jeux de Tokyo ont procédé à l’élection de leurs nouveaux représentants au CIO. Trente candidats issus de 19 sports étaient en lice pour les quatre places qui seront laissées vacantes au soir de la cérémonie, dimanche 8 août. Après dépouillement des suffrages, les quatre élus sont le basketteur espagnol Pau Gasol, la cycliste polonaise Maja Włoszczowska, la nageuse italienne Federica Pellegrini, et l’escrimeur japonais Yuki Ota. Deux hommes et deux femmes, trois Européens et un Asiatique. Ils ont été élus à la commission des athlètes pour un mandat de 7 ans, jusqu’aux Jeux d’été de Los Angeles en 2028. Du 13 juillet au 3 août 2021, 6 825 athlètes ont pris part au vote, dans l’un ou l’autre des onze bureaux installés par le CIO au village olympique et sur les lieux d’hébergement annexes. Le taux de participation (61,27 %) a été l’un des plus élevés de l’histoire de ces élections, organisées pour la première fois aux Jeux d’Atlanta 1996. Trois des quatre athlètes élus aux Jeux de Londres quittent donc l’instance olympique : la tireuse slovaque Danka Barteková, le canoéiste français Tony Estanguet, et le rameur australien James Tomkins. Mais la nageuse zimbabwéenne Kirsty Coventry restera dans la place. Elle a été élue membre individuelle du CIO lors de la dernière session de l’instance, qui s’est tenue avant le début des Jeux de Tokyo. Les fonctions de Stefan Holm, membre nommé de la commission, prennent fin elles aussi. Un nouveau président et un vice-président seront élus par les membres de la commission des athlètes le 6 août.