— Publié le 29 novembre 2022

Fin du tunnel pour le football kényan

Football

Contraste. Sa fédération d’athlétisme pourrait être sanctionnée par World Athletics, mais la fin du tunnel est en vue pour le football kényan. L’AFP rapporte que la FIFA a levé la semaine passée la suspension infligée depuis le début de l’année à la fédération kényane de football (FKF), avec effet immédiat. Le début de la crise remonte au mois de novembre 2021, lorsque les autorités politiques ont purement et simplement fermé la fédération, après des suspicions de corruption de ses dirigeants, dont le président, Nick Mwendwa (photo ci-dessus). Un enquête avait notamment révélé qu’elle n’avait pas rendu compte, dans ses bilans, des subventions reçues du gouvernement et des contrats signés avec certains sponsors. Nick Mwendwa avait été arrêté. Face à cette ingérence du pouvoir politique, la FIFA n’avait pas eu d’autre choix que suspendre en février la FKF. Présent la semaine passée à Doha pour le Mondial de football, le ministre des Sports, Ababu Namwamba, a rencontré des officiels de la FIFA pour tenter d’obtenir une levée de la suspension de la fédération. A l’évidence, sa démarche a été un succès. “Je voudrais exprimer ma joie pour le Kenya qui fait son retour sur la scène du football international, a-t-il déclaré aux médias à son retour à Nairobi. Je suis heureux que la FIFA ait clairement indiqué que certains problèmes d’intégrité, de responsabilité et de bonne gouvernance dans le football seront réglés et que les enquêtes judiciaires resteront en cours.” Même si la première affaire a été classée sans suite faute de preuves, une nouvelle procédure a été ouverte après la deuxième arrestation de Nick Mwendwa, en juillet dernier. Il est accusé d’avoir détourné 38 millions de shillings, soit environ 312 000 euros.