— Publié le 26 avril 2018

Fatma Samoura accusée d’atteinte au code d’éthique

Mondial 2026

L’ambiance se dégrade nettement dans la campagne de candidature pour le Mondial de football en 2026. Le dernier épisode concerne directement la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura. Selon la BBC, elle aurait volontairement caché son lien de parenté avec l’ancien joueur El Hadji Diouf, l’un des ambassadeurs de la candidature du Maroc. L’information vient de la BBC, qui s’appuie sur un rapport de la commission d’évaluation de la FIFA. Selon la chaîne britannique, le groupe d’experts aurait découvert un lien familial entre Fatma Samoura – dont le nom complet est Fatma Samba Diouf Samoura – et l’ancien attaquant de Liverpool. Fatma Samoura et El Hadji Diouf sont tous deux originaires du Sénégal. Réaction de la secrétaire générale de la FIFA, via un e-mail envoyé  l’agence Reuters: “Ces accusations contre moi sont totalement ridicules et sans fondement. El Hadji Diouf n’est pas un membre de ma famille et donc tout est limpide. Il n’y a rien à dire de plus.” Selon la BBC, Fatma Samoura aurait été convoquée par la commission d’éthique de la FIFA, pour violation de son code d’éthique relatif au “devoir de divulgation, de coopération et de signalement” et aux “conflits d’intérêts.” Le Maroc est en concurrence avec le trio américain Etats-Unis/Canada/Mexique. L’attribution du Mondial 2026 doit se faire par vote lors du prochain congrès de la FIFA, le 13 juin 2018 à Moscou.