— Publié le 16 juin 2020

Diack s’embourbe dans l’ignorance

IAAF

Le temps se gâte pour Lamine Diack. L’ancien président de l’IAAF a connu lundi 15 juin une journée pour le moins difficile, alors que son procès entre dans sa deuxième semaine au tribunal judiciaire de Paris. La 32ème chambre correctionnelle s’est penchée sur le volet “abus de confiance” de l’acte d’accusation. Il concerne seulement Lamine Diack et son fils Papa Massata, ex-conseiller marketing de l’IAAF. Pressé de questions sur le détournement présumé de plusieurs millions de dollars, le Sénégalais s’est révélé très mal à l’aise, allant jusqu’à suggérer : “Vous savez, je suis en train de devenir un vieux clou.” L’audition a atteint un sommet lorsque le procureur, François Xavier Dulin, a demandé à Lamine Diack : “En 4 ans, vous avez reçu 620 000 euros de Papa Massata Diack ou de ses sociétés sur vos comptes en France, à Monaco ou au Sénégal. A quoi correspondent ces sommes ?” Après un silence, l’ex président de l’athlétisme mondial a répondu : Je ne me rappelle pas à quoi ça correspond”.