— Publié le 8 août 2013

Des peines plus lourdes

IAAF

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a approuvé, ce jeudi matin à Moscou, le passage de deux à quatre ans de suspension en cas d’usage de produits dopants lourds, en lien avec le prochain Code mondial antidopage qui entrera en vigueur au 1er janvier 2015. Une proposition adoptée par le Congrès de la Fédération par “acclamation.” Pour rappel, l’IAAF avait un temps sanctionné ses athlètes fautifs de quatre ans de suspension, avant de se ranger aux normes de l’AMA en 2004, à l’occasion du premier code mondial antidopage, qui n’en préconisait que deux.