— Publié le 25 mars 2021

Des bonus à donner le tournis

FIFA

Le feuilleton continue, interminable et sans réel rebondissement. Le FIFA a annoncé mercredi 24 mars avoir prolongé les suspensions de son ancien président, Sepp Blatter, et de son ex secrétaire général, Jérôme Valcke. Les deux hommes (photo ci-dessus) voient leur sanction allongée de six ans et huit mois, en raison de bonus faramineux qu’ils se sont accordés pendant leur présence à la tête du football mondial. La justice interne de la FIFA les a également condamnés, l’un comme l’autre, à une amende d’un million de francs suisses (905 000 euros). Pour Sepp Blatter, les sommes concernées donnent le tournis. L’ancien président de la FIFA s’est accordé un bonus extraordinaire de 23 millions de francs suisses (20,7 millions d’euros), lié au Mondial 2010 en Afrique du Sud, à la Coupe des Confédérations 2013 et au Mondial 2014 au Brésil. Jérôme Valcke, de son côté, a pioché avec encore plus d’appétit dans les caisses. Il a reçu 30 millions de francs suisses (27 millions d’euros) de bonus pour la même période, en plus de son salaire de secrétaire général. Selon la commission d’éthique de la FIFA, les transactions n’ont eu besoin d’aucune validation, sinon celles de l’ancien directeur financier, Markus Kattner, licencié en mai 2016 et suspendu l’an passé pour une période de 10 ans, et l’ex-vice président de la FIFA, Julio Grondona, décédé en 2014. Les quatre hommes pouvaient puiser dans les réserves de l’instance sans craindre un regard extérieur, puisqu’ils approuvaient mutuellement leurs bonus respectifs. A eux quatre, ils se sont partagés près de 70 millions de francs suisses : 64,5 millions entre Sepp Blatter, Jérôme Valcke et et Markus Kattner, plus 4,5 millions de dollars pour Julio Grondona.