— Publié le 22 septembre 2022

Darmanin et le défi de la sécurité

Paris 2024

Pas de doute. Le dossier des Jeux de Paris 2024 figure en bonne place sur le bureau du ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Avec une priorité : la sécurité. Il l’a expliqué dans une interview aux Echos, publiée ce jeudi 22 septembre : “Il faut environ 25 000 agents de sécurité privée en plus pour les JO, soit 20% du total de la profession qui compte 130 000 personnes”. Comment les trouver ? Selon Gérald Darmanin, une direction des entreprises va être créée au ministère de l’Intérieur, pour faire l’interface avec les sociétés de la sécurité privée. Il est également prévu de créer un “titre spécifique provisoire“, notamment pour les étudiants qui souhaiteraient travailler pendant les Jeux de Paris 2024. “Moyennant une formation, il n’y a pas de raison qu’ils ne puissent pas devenir agent privé de sécurité“, suggère le ministre. Gérald Darmanin a confié avoir également “demandé aux préfectures, en lien avec Pôle emploi, d’appeler les dizaines de milliers de personnes en France qui ont une carte professionnelle mais sont inscrites au chômage pour les motiver à venir retravailler dans le secteur“. Enfin, l’Etat va financer pour un montant de 13 millions d’euros la formation continue de 64 000 agents dans les deux ans à venir. Dans la même interview aux Echos, Gérald Darmanin confie que des discussions sont en cours avec le COJO Paris 2024 “pour accroître l’attractivité économique des marchés” à venir pour les sociétés de sécurité privée, “en tenant notamment mieux compte de l’inflation“.