— Newsletter

| | |

— Publié le 25 août 2020

Confinement et propagande politique

Chine

 

La propagande politique continue, en Chine, pendant la crise sanitaire. Elle accélère même le pas. L’AFP révèle que les équipes de la Super Ligue chinoise de football, confinées dans deux “bulles” distinctes pour la première phase du championnat, à Dalian (nord-est) et à Suzhou, près de Shanghai (est), occupent parfois leur temps libre à des ateliers “d’apprentissage et d’éducation” organisés par le Parti communiste chinois. Ces activités sont proposées aux joueurs, à l’encadrement des 16 équipes, et même aux arbitres, qui sont membres du parti ou aspirent à le devenir. Plus d’une dizaine de joueurs et membres du Shanghai SIPG ont ainsi été pris en photo la semaine passée assis à une table, stylo en main, avec un drapeau du Parti communiste accroché sur le mur de la pièce. Les joueurs du Henan Jianye, de leur côté, ont eu droit à une séance de groupe d’un film à la gloire de Xi Jiping, le Président chinois, et son amour pour le ballon rond. “La Super Ligue chinoise bat son plein, mais le travail d’édification du parti au niveau des cellules de base à Dalian et Suzhou se poursuit”, a expliqué la ligue professionnelle de football dans un communiqué. Les 16 équipes sont isolées dans deux bulles sanitaires pour une période de 70 jours.