— Publié le 31 août 2021

Chiba renonce à son tour

Tokyo 2020

Tokyo

Une de plus. La préfecture de Chiba, toute proche de Tokyo, a annoncé à son tour sa décision de renoncer à envoyer les enfants de ses établissements scolaires assister aux épreuves des Jeux paralympiques. L’annonce est venue du gouverneur de Chiba, Kumagai Toshihito. Il a justifié la décision de renoncer à cette opportunité par la crainte manifestée par de très nombreux parents à l’idée de voir leurs enfants participer comme spectateurs à un événement toujours observé avec défiance par la population japonaise. Avant le début des Jeux paralympiques, plus de 23 100 élèves de la préfecture devaient prendre part à cette opération mise en place depuis plusieurs années par le comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020. Tout sauf un hasard : la décision des autorités de Chiba est intervenue après une série d’annulations de dernière minute d’écoles de la préfecture, consécutive à la confirmation de deux cas de COVID-19 parmi les enseignants ayant emmené des élèves à un événement paralympique. Le gouverneur a expliqué qu’il était probable que les deux enseignants aient été infectés avant de se rendre aux épreuves, mais que la suite du programme était annulée dans sa totalité à compter du mardi 31 août. La veille, le directeur général du comité d’organisation des Jeux de Tokyo, Toshiro Muto, a expliqué en conférence de presse que 8 000 enfants avaient assisté aux Jeux paralympiques pour la journée du dimanche 29 août. Pour rappel, les scolaires sont les seuls spectateurs autorisés à assister aux épreuves.