— Publié le 18 décembre 2020

Bill Beaumont publie une lettre ouverte

Rugby

Bill Beaumont prend la parole. La plume, plus précisément. Le président anglais de World Rugby a publié une lettre ouverte, jeudi 17 décembre, pour réagir et exprimer son point de vue après les poursuites judiciaires intentées contre l’instance internationale par une centaine de joueurs ayant été victimes de commotions. « En tant qu’ancien joueur, père de trois joueurs de rugby et fan, je suis attristé par les récents témoignages d’anciens joueurs et leurs épreuves. Mes pensées vont vers eux et vers tous ceux qui, dans la famille du rugby sont en difficulté, écrit Bill Beaumont dans sa lettre ouverte, publiée sur le site de World Rugby. Le bien-être des joueurs est, et a toujours été, notre priorité numéro une à tous les niveaux du sport. En tant que joueur qui a pris sa retraite sur avis médical au début des années 80, je me soucie profondément de la santé de tous les joueurs. Nous travaillons sans relâche pour les protéger. En tant qu’ancien joueur, j’ai participé activement à la recherche sur la santé cognitive à long terme. Néanmoins, il est évident que le sujet des commotions cérébrales et de la santé cognitive à long terme est extrêmement complexe. La science continue d’évoluer et nous évoluerons avec elle. Nous ne devons pas être et ne sommes pas inactifs. Nous commanditons, finançons et collaborons sur de nombreux projets de recherche. Les mesures de protection nécessaires dans le rugby sont en place.” La réponse de World Rugby et de son président se veut précise. Mais il est peu probable qu’elle suffise à ralentir le mouvement. Pour la seule journée de jeudi 17 décembre, pas moins de six nouveaux joueurs, tous victimes de commotions pendant leur carrière sportive, ont rejoint la longue liste des plaignants.