— Publié le 15 avril 2020

Beaumont veut auditer la gouvernance

World Rugby

Pandémie ou pas, la bataille fait rage pour la présidence de World Rugby. A moins de deux semaines de l’élection, qui doit se dérouler le 26 avril par un vote électronique des 34 délégués du conseil de l’organisation internationale (les résultats seront annoncés le 12 mai), les deux candidats ont lancé le sprint final. Actuel vice-président, l’Argentin Agustin Pichot a dévoilé son programme la semaine passée. Il insiste notamment sur la nécessité d’aider et accompagner les petites nations dans leur progression. L’Anglais Bill Beaumont (photo ci-dessus), le président sortant, associé au Français Bernard Laporte, a sorti à son tour toutes ses cartes. Il annonce notamment vouloir organiser, en cas de victoire, “un audit élargi de notre gouvernance mené par deux personnalités indépendantes”. Il aurait pour ambition d’apporter à World Rugby des idées et un point de vue nouveaux.” Bill Beaumont l’explique : “Notre objectif est d’avoir une fédération internationale plus représentative et plus diversifiée, qui soit davantage au service de la discipline, pas une instance qui soit perçue comme le soutien de la vieille garde.” Bill Beaumont propose également la création d’un championnat mondial entre nations. Enfin, il reprend l’idée avancée par Bernard Laporte d’une compétition mondiale entre clubs.