— Publié le 17 juin 2021

Alfons Hörmann va rendre ses clefs

Allemagne

Alfons Hörmann

Clap de fin pour Alfons Hörmann. L’actuel président du comité national olympique allemand (DOSB) a annoncé mercredi 16 juin via un communiqué qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat, en décembre 2021, lors de la prochaine assemblée générale élective de l’instance. Le vice-président du DOSB en charge des finances, Kaweh Niroomand, rendra lui aussi les clefs de son bureau. Cette annonce n’a rien d’un coup de tonnerre. En place depuis décembre 2013, Alfons Hörmann était sur la sellette depuis la révélation au début du mois de mai d’un courrier anonyme, émanant d’une partie du personnel du comité national olympique, dénonçant un climat de défiance, une culture du harcèlement et de la brimade, et une intense pression au DOSB. La commission d’éthique, présidée par l’ancien ministre fédéral de l’Intérieur, Thomas de Maiziere, avait été saisie de l’affaire. Elle avait recommandé la tenue de nouvelles élections en décembre prochain. Sans grande surprise, Alfons Hörmann ne sera pas candidat. “Au cours des sept dernières années et demie, nous avons tout donné pour professionnaliser le DOSB et le sport national et lui donner une voix entendue et écoutée, a-t-il expliqué dans un communiqué. Nous avons accompli beaucoup de choses ensemble. Mais je voudrais, en décembre, ouvrir la voie à un nouveau départ.” Un présidium intérimaire se chargera d’assurer la transition, notamment pour les Jeux de Tokyo et la préparation des Jeux d’hiver de Pékin 2022. Agé de 60 ans, ancien président de la Fédération allemande de ski, Alfons Hörmann avait été élu en décembre 2018 pour un nouveau mandat de quatre ans, sans la moindre opposition.