— Publié le 28 octobre 2019

Trop de courses au calendrier

Ski

Etrange aveu. Selon Gian-Franco Kasper lui-même, le président de la Fédération internationale de ski (FIS), la saison de ski alpin 2019-2020 compte un trop grand nombre d’épreuves. Le dirigeant suisse l’a reconnu à l’occasion de l’ouverture de la saison, au cours du dernier week-end à Sölden, en Autriche. La Coupe du Monde 2019-2020 dénombre 44 épreuves masculines sur 22 sites, et 41 épreuves féminines sur 21 sites, sans la moindre interruption entre novembre 2019 et mars 2020, soit une hausse de 6 courses par rapport au dernier exercice. “Je sais que ce n’est pas facile pour les athlètes, mais aussi pour certains organisateurs, a admis Gian-Franco Kasper. Nous sommes maintenant arrivés à une certaine limite, il n’y a pas de doute. Nous avons trop de courses. Mais la FIS n’est pas là pour les empêcher, seulement pour les organiser.” L’entraîneur en chef de l’équipe masculine autrichienne, Andreas Puelacher, reconnaît lui aussi que le nombre accru de courses, et surtout leurs horaires, menacent la sécurité des coureurs. “La FIS ne nous a pas écoutés, a-t-il déclaré au journal autrichien Tiroler Tageszeitung. Tous les entraîneurs ont plaidé pour une réduction du nombre de courses. Cela devient dangereux.”