— Publié le 23 mai 2022

275 000 dollars pour Thomas Bach

CIO

La pandémie a fait voler en éclats le calendrier sportif international, mais le CIO ne connaît toujours pas la crise. L’instance a profité de la dernière journée de sa 139ème session, vendredi 20 mai, pour présenter à ses membres son rapport annuel pour l’année 2021. Le document de plus de 200 pages, sous-titré Plus vite, Plus haut, Plus fort – Ensemble pour “traduire l’attention particulière que porte le mouvement olympique à la solidarité dans les temps difficiles“, l’affiche sans ambiguïté : la dernière olympiade n’a pas plongé le CIO dans le rouge. Bien au contraire. L’organisation a même connu une croissance de ses revenus au cours de la période 2017-2020/21, pour atteindre 7,6 milliards de dollars, contre 5,7 milliards lors de l’olympiade précédente. Conséquence : le CIO explique avoir soutenu le mouvement olympique avec l’équivalent de 4,2 millions de dollars par jour, 365 jours par an, pendant toute la durée de l’olympiade 2017-2020/21, contre 3,4 millions de dollars par jour au cours du cycle précédent. Le même rapport précise le montant des indemnités versées en 2021 par le CIO à ses membres. Là aussi, l’argent ne manque pas. L’instance verse la somme forfaitaire de 7 000 dollars par an, au titre du “soutien administratif“, à chacun de ses 102 membres actifs et 44 membres honoraires (au 31 décembre 2021). A cela s’ajoute une indemnité quotidienne de 450 dollars pour chaque journée de présence à une réunion, une session ou aux Jeux olympiques. La somme est doublée pour les présidents de commission et les membres de la commission exécutive. Elle est calculée à partir de la veille de l’événement et court jusqu’au lendemain, pour tenir compte des temps éventuels de voyage. Quant à Thomas Bach, il bénéficie d’un traitement particulier, avec une indemnité annuelle totale de 275 000 dollars.