Chine - 28/01/2020

Le virus sème la pagaille

Les effets de l’épidémie de coronavirus se font de plus en plus sentir dans le sport international. Jour après jour, la Chine est contrainte de se délester de tous les rendez-vous continentaux ou mondiaux prévus sur son sol dans les prochains jours ou semaines. La FIBA a annoncé sa décision de délocaliser le tournoi de qualification olympique féminin de basket-ball, attribué en Foshan, en Chine. Il devait se dérouler du 6 au 9 février et mettre aux prises la Chine, la Grande-Bretagne, la Corée du Sud et l’Espagne. Il se tiendra aux mêmes dates à Belgrade, où est prévu un autre tournoi qualificatif aux Jeux de Tokyo 2020. La capitale de la Serbie cumulera deux compétitions d’un même enjeu, la seconde regroupant les États-Unis, le Mozambique et le Nigeria. Les deux autres TQO féminins seront organisés à Ostende (Belgique, Suède, Canada et Japon), et à Bourges (France, Australie, Brésil et Porto Rico). Par ailleurs, l’UCI a annoncé lundi 27 janvier l’annulation du Tour cycliste du Hainan (23 février – 1er mars), dans le sud de la Chine. L’épreuve figure au calendrier de l’UCI ProSeries, le deuxième niveau du cyclisme international. L’UCI a précisé que la Fédération chinoise de cyclisme avait demandé à ce que l’épreuve soit reprogrammée en 2020, « en fonction des disponibilités du calendrier. » 

ActualitésVoir toutes les actualités