FIFA - 25/07/2019

Musa Hassan Bility en prend pour 10 ans

Brutale dégringolade pour Musa Hassan Bility. Le dirigeant libérien, candidat en 2016 à la succession de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA, s’est vu indiquer sans ménagement la sortie. La FIFA a annoncé mercredi 24 juillet, via un communiqué, qu’il était désormais interdit de toute activité dans le football pour une période de 10 ans. Il doit également s’acquitter d’une amende de 500 000 francs suisses (455 000 euros). En cause, toute une série de manquements au code d’éthique, notamment lorsqu’il présidait la Fédération libérienne de football (2010-2018). L’enquête menée par la FIFA, lancée en mai 2018, « est liée au détournement des fonds octroyés dans le cadre de la campagne « 11 contre Ebola » de la FIFA. » Musa Hassan Bility en aurait détourné les recettes pour les verser sur ses propres comptes. Le dirigeant libérien, toujours membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), est également reconnu coupable d’avoir utilisé à mauvais escient d’autres ressources envoyées à la LFA, et d’avoir détourné des fonds vers des entreprises contrôlées par lui ou sa famille.

ActualitésVoir toutes les actualités