— Publié le 16 janvier 2023

Pour 2023, la Russie peaufine son programme

Institutions Focus

Tous les signes convergent : la Russie se prépare à un retour en force sur la scène sportive internationale en 2023. Quand, comment ? Elle l’ignore encore. Mais les préparatifs s’accélèrent.

Dernier indice : une information de l’agence TASS sur le programme prévisionnel de l’équipe nationale de football au cours des douze prochains mois. Selon un document interne consulté par le média d’état, la Fédération russe de football (RFU) aurait listé cinq rencontres amicales en 2023, précédée chacune d’un camp d’entraînement de plusieurs jours.

Cinq matches, dont aucun officiel. Pas encore de quoi relancer complètement la mécanique. Mais cette prévision représente presque le double du programme de la sélection nationale en 2022.

L’an passé, la Russie a disputé seulement trois matches internationaux : elle s’est rendue au Tadjikistan et en Ouzbékistan en novembre, après avoir affronté le Kirghizistan à Bichkek deux mois plus tôt.

Une rencontre contre la Bosnie-Herzégovine avait été prévue à Saint-Pétersbourg, également en novembre, mais la nation des Balkans a finalement renoncé après des menaces d’annulation. Un match avec l’Iran était également annoncé pour le même mois, mais il n’a pas été concrétisé.

A ce stade, la RFU se garde bien d’avancer le moindre nom d’adversaire potentiel. Mais le document consulté par TASS mentionne les dates prévues pour les cinq rencontres au programme. Elles devraient se dérouler dès la fin du mois de mars, puis à la mi-juin, fin août ou début septembre, mi-octobre, et enfin en novembre.

Crédible ? Difficile de répondre. Mais la Russie multiplie les initiatives, depuis plusieurs semaines, pour retrouver sa place sur la scène sportive internationale. Elle semble avoir fait le choix du football comme poisson-pilote, avant de lancer l’offensive dans les autres disciplines.

En décembre dernier, la RFU a annoncé la décision de son comité exécutif de créer un groupe de travail avec l’UEFA pour préparer un éventuel retour des clubs et équipes russes dans les compétitions européennes. L’instance a suggéré que le groupe en question pourrait être ouvert à des représentants de la FIFA et du CIO. Avec une échéance : le mois d’avril 2023.

L’UEFA n’a pas officiellement commenté l’information. Elle ne l’a donc pas démentie. Mais le secrétaire général de la RFU, Maxim Mitrofanov, a confié la semaine passée à l’agence RIA Novosti que l’instance continentale avait donné son feu vert au projet.

Autre signe, toujours côté russe : l’annonce prochaine d’un nouvel équipementier pour l’équipe nationale. Aleksandr Dyukov, le président de la RFU, a récemment assuré que la sélection évoluerait en 2023 avec un maillot d’un nouveau partenaire officiel. “Au premier trimestre, nous aurons un nouveau sponsor technique, a-t-il expliqué. Nous sommes en discussion très avancée. Le contrat sera bientôt finalisé.”

Les sélections russes de football étaient habillées par Adidas depuis 2008, après un long bail passé avec Nike. Le dernier contrat en date, renouvelé en août 2021, courait jusqu’au Mondial 2026. Mais il a été rompu par l’équipementier au début du conflit en Ukraine. Adidas a également fermé toutes ses enseignes en Russie.

L’équipe nationale masculine portait encore un maillot Adidas à l’occasion de ses derniers matches amicaux, en septembre 2022 contre le Kirghizistan, puis deux mois plus tard face au Tadjikistan et à l’Ouzbékistan.