— Publié le 13 avril 2022

Pour l’Australie, une décennie prodigieuse

Événements Focus

Curieux hasard du calendrier. John Coates, l’un des membres du CIO les plus influents de son temps, quittera la présidence du Comité olympique australien le 30 avril prochain. Il laissera les clefs de son bureau après un bail de 32 ans. A 71 ans, l’ancien rameur originaire de Sydney fait un pas de côté au moment où l’Australie va débuter la décennie la plus riche de son histoire sportive.

L’annonce est tombée mardi 12 avril au coeur de la matinée : l’Etat du Victoria organisera les Jeux du Commonwealth en 2026. A un peu plus de quatre ans de l’échéance, l’événement multisport était toujours sans ville-hôte. En février dernier, la Fédération des Jeux du Commonwealth (CGF) a entamé avec les autorités du Victoria une “phase de dialogue” pour une attribution éventuelle de l’édition 2026. Sans grande surprise, elle a abouti à un choix rapidement devenu évident.

En 2026, le Victoria proposera une version inédite des Jeux du Commonwealth, la première de l’histoire à dimension régionale. Les compétitions se dérouleront dans quatre villes de l’Etat : Geelong, Ballarat, Bendigo et Gippsland. Melbourne, la capitale, accueillera la cérémonie d’ouverture.

Matt Carroll, le directeur général du Comité olympique australien (AOC), l’a suggéré peu de temps après l’annonce de la désignation du Victoria : “Nous avons parlé d’une piste verte et or qui mène à Brisbane 2032. Accueillir les Jeux du Commonwealth en 2026 sera une étape importante sur cette piste“.

La piste verte et or, les deux couleurs de l’Australie, ne passera pas seulement par le Victoria. Au cours des dix prochaines années, le pays s’apprête à recevoir une collection d’événements sportifs majeurs unique dans son histoire, voire dans celle du mouvement olympique tout entier.

Matt Carroll l’a indiqué mardi 12 avril : “Plus de 30 grands événements sportifs mondiaux seront organisés en Australie au cours des dix prochaines années“.

La liste va débuter cette année avec la Coupe du Monde féminine de basket à Sydney, les Mondiaux de cyclisme sur route à Wollongong, et la Coupe du Monde de cricket T20. Elle se poursuivra en 2023 avec la Coupe du Monde féminine de football, co-organisée avec la Nouvelle-Zélande, et les Mondiaux de cross-country à Bathurst. En 2025, le site olympique de Penrith, en Nouvelle-Galles-du-Sud, accueillera les Mondiaux de canoë-kayak slalom. Deux ans plus tard, l’Australie organisera la Coupe du Monde de netball.

En prime, l’Australie a été désignée candidate privilégiée pour l’organisation des Coupes du Monde de rugby masculine en 2027 et féminine en 2029. Sauf improbable scénario, elle fera coup double.

Le secret ? Il tient en deux réponses. A la différence de nombreuses nations, l’Australie se montre volontaire et déterminée lorsqu’il est question de se porter candidate à l’organisation d’un événement sportif majeur. Pour les Jeux d’été en 2032, le Queensland a pris tout le monde de vitesse, engageant avec le CIO un “dialogue ciblé” au moment où les autres candidats potentiels en étaient encore à l’étude de faisabilité. Les Australiens ont été les premiers à se déplacer en délégation à Lausanne pour rencontrer Thomas Bach au siège du CIO.

L’Australie sait aussi faire preuve d’opportunisme. L’exemple des Jeux du Commonwealth 2026 en est la dernière illustration. Le rendez-vous multisport aurait pu filer au Canada, où des projets ont été évoqués, mais les autorités ont fait sur ce dossier un pas en avant pour deux en arrière. Les Australiens ont saisi leur chance sans trop tergiverser.

L’autre explication est financière. Le gouvernement australien sait casser sa tirelire pour soutenir les projets sportifs. Le ministre fédéral des Sports, Richard Colbeck, l’a rappelé à la fin du mois dernier : “Le budget fédéral 2022-23 souligne l’engagement du gouvernement envers le sport. Notre investissement dans le sport, inscrit dans le plan national Sport 2030, doit favoriser une économie forte et des communautés saines. Dans les années à venir, notre pays accueillera une série d’événements sportifs internationaux sans équivalent dans notre histoire, dont le point culminant sera les Jeux olympiques et paralympiques de Brisbane 2032. Le gouvernement veillera à ce que son soutien contribue à renforcer notre réputation de nation hôte sportive de premier plan dans le monde.”

Pour les deux ans à venir, les autorités australiennes ont contribué à hauteur de 10,7 millions de dollars (7,4 millions d’euros) aux mesures d’héritage des trois événements majeurs organisés dans le pays : la Coupe du Monde masculine de cricket en 2022 (4,4 millions de dollars), le Mondial féminin de football en 2023 (3,1 millions de dollars), et la Coupe du Monde de basket-ball féminin (2,6 millions de dollars).