— Publié le 11 avril 2022

Andrew Liveris, un homme d’affaires aux manettes de Brisbane 2032

Événements Focus

Un signe. A plus de dix ans de l’événement, les Jeux d’été de Brisbane 2032 sont désormais doté d’un conseil d’organisation. C’était attendu. Mais, choix moins prévisible, il sera présidé par un homme d’affaires.

L’annonce en a été faite dimanche 10 avril par le Premier ministre australien, Scott Morrison, et son homologue du Queensland, Anastacia Palaszczuk : Brisbane 2032 sera présidé par Andrew Liveris (photo ci-dessus).

A la différence de Tony Estanguet pour Paris 2024, Giovanni Malago pour Milan-Cortina 2026 et Casey Wasserman pour Los Angeles 2028, Andrew Liveris n’a pas dirigé la campagne de candidature de la capitale du Queensland. Son nom n’avait même jamais été associé au projet de Brisbane 2032. Sa désignation a pourtant été saluée par le Comité olympique australien (AOC), notamment par son président, John Coates.

La raison ? L’Australien passe pour un bon connaisseur du mouvement olympique. Originaire de Brisbane, il a dirigé pendant plusieurs années, jusqu’en 2018, la multinationale Dow Chemicals, un géant mondial de l’industrie chimique, ancien partenaire du CIO au sein du programme de marketing TOP.

Depuis, Andrew Liveris a présidé Lucid Motors, une marque automobile, et le fonds d’investissement BlackRock Long Term Private Capital. L’homme d’affaires a également été conseiller du gouvernement de Scott Morrison. Il entretiendrait des liens proches avec les deux anciens présidents américains, Barack Obama et Donald Trump.

J’ai travaillé dans le monde entier, mais j’ai toujours attribué mon succès à mes études à l’Université du Queensland, a expliqué le nouveau président de Brisbane 2032. Je suis honoré qu’on m’ait demandé d’apporter ma contribution à notre État et à notre nation dans ce rôle crucial“.

Commentaire très élogieux de John Coates, cité dans un communiqué de l’AOC : “Les Jeux de Brisbane 2032 sont entre de très bonnes mains. Avec Andrew Liveris, nous avons la chance d’avoir à la barre un président talentueux et expérimenté. Ses antécédents sont exceptionnels. Par son passage comme PDG de Dow Chemical Company, un partenaire TOP du CIO, Andrew comprend le sport olympique et ce qu’il représente. Sa voix sera écoutée au niveau national et international.

Avec cette nomination, issue du monde des affaires, l’Australie envoie un message : les Jeux de Brisbane devront être gérés à la façon d’une entreprise. Le projet devra rester dans les clous d’un budget dont la dernière version est estimée à 4,5 milliards de dollars australiens (environ 3,1 milliards d’euros au cours actuel). Le CIO devrait apprécier.

Mais une question interroge concernant Andrew Liveris : son âge. L’Australien fêtera le mois prochain son 68ème anniversaire. Il aura donc plus de 78 ans au moment des Jeux de Brisbane 2032.

En plus d’Andrew Liveris, Scott Morrison et Anastacia Palaszczuk ont sorti de leurs chapeaux les noms des quatre autres derniers membres du conseil d’administration de Brisbane 2032, tous présentés comme des personnalités indépendantes. Le quatuor est composé de Rob Scott, le directeur général de Wesfarmers, Sarah Kelly, la vice-présidente des Brisbane Lions, Brett Clark, le président de la Queensland Rugby Union, et Shelley Reys, la directrice de KPMG.

Le conseil d’administration de Brisbane 2032 est désormais au complet. Il rassemble 21 personnes. Andrew Liveris prendra donc place sur le fauteuil présidentiel. Anastacia Palaszczuk et le ministre fédéral des Sports Richard, Colbeck, occupent les postes de vice-président, aux côtés du maire de Brisbane, Adrian Schrinner, de John Coates et du président du Comité paralympique australien, Jock O’Callaghan.

Pour le reste, l’effectif compte Robyn Smith, membre du conseil d’administration de l’IPC, Matt Carroll, le directeur général du Comité olympique australien, Steven Miles, le vice-Premier ministre du Queensland, Karen Williams, la maire de Redland City, Ted O’Brien, le député de Fairfax, plus les anciens athlètes Bronte Barratt, Kurt Fearnley, Patrick Johnson, Natalie Cook, Tracy Stockwell et Rebecca Frizelle.

La première réunion du conseil d’administration est annoncée avant la fin du mois d’avril. Elle pourrait être marquée par la désignation d’un directeur général au comité d’organisation. Cette première réunion précèdera de peu la visite dans le Queensland de Kirsty Coventry, la présidente de la commission de coordination du CIO pour les Jeux de Brisbane 2032. La machine est lancée.