— Publié le 8 octobre 2021

A Brisbane 2032, les femmes prennent le pouvoir

Événements Focus

Est-ce un effet insoupçonné de la crise sanitaire ? A plus d’une décennie de l’échéance, le CIO semble vouloir traiter le dossier Brisbane 2032 sans laisser le temps ralentir son allure. Au pas de course. Choisie lors de la session de Tokyo, en juillet dernier, la ville australienne connaît déjà les noms des membres de la commission appelée à inspecter sa préparation au cours des onze prochaines années.

Le CIO l’a annoncé jeudi 7 octobre via un communiqué : la commission de coordination des Jeux de Brisbane 2032 sera présidée par l’ex nageuse du Zimbabwe Kirsty Coventry. A 38 ans, la double championne olympique du 200 m dos (Athènes 2004 et Pékin 2008) confirme son influence grandissante au sein de l’instance olympique.

Elue par ses pairs aux Jeux de Londres 2012 pour siéger à la commission des athlètes, Kirsty Coventry en a pris la présidence en 2018. A ce titre, elle a intégré la commission exécutive. Elle aurait dû abandonner sa place de membre de l’instance olympique au soir des Jeux de Tokyo 2020, comme les autres athlètes élus à Londres 2012 (dont le Français Tony Estanguet, président du COJO Paris 2024). Mais la session du CIO à Tokyo a approuvé le changement de son statut. Elle en est donc devenue membre individuel, sans limitation de durée.

La voilà désormais à la tête de la commission de coordination des Jeux de Brisbane en 2032. La fonction est d’importance. Pour les Jeux de Paris 2024, le CIO avait choisi le Belge Pierre-Olivier Beckers. Pour Los Angeles 2028, le rôle est revenu à une autre ancienne nageuse, mais issue de la natation artistique, Nicole Hoevertsz.

Le CIO le précise non sans fierté : les deux tiers des membres de la commission de coordination de Brisbane 2032 sont des femmes. En tête de liste, Kirsty Coventry. Un rang en dessous, au poste de vice-présidente, l’Américaine Anita DeFrantz.

Pour le reste, quelques membres du CIO, des représentants des athlètes, des fédérations internationales, des comités nationaux olympiques et du Comité international paralympique (IPC). En plus des présidente et vice-présidente, la commission compte deux membres de chaque continent.

Hasard ou pas, l’annonce de la composition de la commission de coordination est intervenue à quelques heures d’une autre annonce concernant Brisbane 2032, plus politique mais aussi très féministe. La Première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk (photo ci-dessus), s’est nommée elle-même au poste de ministre des Jeux olympiques. Là aussi, vite fait bien fait.

La dirigeante australienne l’a révélé sur les réseaux sociaux. Elle a ajouté à son annonce les noms des trois autres nommés du jour, appelés à occuper certains des rôles majeurs dans la préparation des Jeux de Brisbane 2032.

Le vice-Premier ministre du Queensland, Steven Miles, assistera Annastacia Palaszczuk pour toutes les questions relatives aux infrastructures olympiques. Le ministre des Sports et du Tourisme, Stirling Hinchliffe, sera en charge du sport et de l’engagement. Enfin, le trésorier de l’Etat, Cameron Dick, supervisera les aspects commerciaux et les investissements.

Annastacia Palaszczuk a dévoilé son casting sur Twitter, via une vidéo où les quatre nouveaux ministres des Jeux de 2032 prêtent serment.

L’accueil des Jeux de 2032 générera 8 milliards de dollars (5,8 milliards de dollars américains) de bénéfices économiques et sociaux, en plus de 91 600 emplois, assure la Première ministre dans son message vidéo. Cela constitue le catalyseur du plus grand programme d’infrastructure que notre État ait jamais vu, avec tous les niveaux de gouvernement coopérant pour livrer les projets dans les temps.

Toujours selon Annastacia Palaszczuk, la législation relative à la création du comité d’organisation est actuellement en phase d’étude. Elle pourrait être présentée avant la fin de ce mois d’octobre au Parlement. Pas de temps à perdre.

La composition de la commission de coordination des Jeux de Brisbane 2032 :

Présidente : Kirsty Coventry (Zimbabwe).

Vice-présidente : Anita DeFrantz (Etats-Unis)

Membres : Princesse Reema Bandar Al-Saud (Arabie saoudite), Dagmawit Girmay Berhane (Ethiopie), William Frederick Blick (Ouganda), Mikaela Cojuangco Jaworski (Philippines), Andrew Parsons (Brésil), Federica Pellegrini (Italie), Camilo Perez Lopez Moreira (Paraguay), Auvita Rappila (Papouasie-Nouvelle-Guinée), Jean-Christophe Rolland (France), Baklai Temengil (Palaos).