— Publié le 15 septembre 2021

Avec Kathy Carter, Los Angeles 2028 écrit l’histoire

Événements Focus

Grande première dans l’histoire du mouvement olympique : une femme a été choisie pour prendre la direction d’un comité d’organisation des Jeux olympiques. Elle est américaine.

Kathy Carter, 51 ans, a été désignée directrice générale du comité d’organisation des Jeux de Los Angeles 2028. L’annonce en a été faite mardi 14 septembre par un communiqué. Longtemps occupé par Gene Sykes, notamment en phase de candidature, le poste était vacant depuis près de trois ans.

En choisissant Kathy Carter pour s’installer sur le siège de numéro 2, un rang sous le président Casey Wasserman, Los Angeles 2028 ne bouscule pas son organigramme. L’Américaine était déjà dans la maison depuis 2018.

Basée à New York, elle dirigeait le département marketing. Elle cumulait les fonctions de responsable des revenus et directrice générale de l’U.S. Olympic and Paralympic Properties LLC, la société créée par LA 2028 et le comité olympique et paralympique américain (USOPC) pour superviser le marketing des Jeux et de la Team USA. Mais avec ce choix, le comité d’organisation envoie un double signal.

Le premier est symbolique. En prenant la direction générale de LA 2028, Kathy Carter devient la première femme à piloter un comité d’organisation d’une édition des Jeux olympiques. Avec Seiko Hashimoto, les Japonais de Tokyo 2020 avaient déjà féminisé la fonction présidentielle. En cours de route, après la démission forcée de Yoshiro Mori. Mais les Californiens resteront les premiers à avoir confié les clefs du navire à une directrice générale.

L’autre signal est plus attendu. A moins de sept ans de l’échéance, Los Angeles 2028 donne le ton : le marketing constituera l’une des priorités de l’équipe d’organisation, sinon sa principale. Il l’était déjà. Mais la pandémie de COVID-19 a bouleversé la donne. La recherche de nouveaux partenaires devient de plus en plus complexe, malgré l’attrait toujours colossal de l’événement olympique.

Passée par le football, Kathy Carter a été l’une des fondatrices de la Major League Soccer. Elle a présidé pendant plusieurs années la Soccer United Marketing. Elle était également en charge de la recherche de partenaires pour la Coupe du Monde de football en 1994 aux Etats-Unis.

Depuis son recrutement à la tête du marketing de Los Angeles 2028, le comité d’organisation n’a pas traîné en route. Trois partenaires majeurs – Delta Air Lines, Comcast et Salesforce – ont déjà été embarqués, avec à la clef des contrats estimés à 400 millions de dollars chacun. Trois autres sponsors officiels – Deloitte, Nike et Ralph Lauren – ont également rejoint l’aventure.

L’équipe de Los Angeles 2028 compte actuellement un peu moins de 100 salariés, dont une dizaine de directeurs.

Tout juste nommée, Kathy Carter a prévenu : elle s’attachera dans les mois à venir à discuter avec le CIO de ce que Los Angeles 2028 pourra, ou ne pourra pas, fournir en termes de services et prestations. Les Californiens ont annoncé un budget de 6,9 milliards de dollars. Ils n’entendent pas le revoir à la hausse, malgré un contexte sanitaire et sécuritaire encore incertain.

Il s’agira en priorité de voir comment nous aurons la possibilité de changer le discours et de penser différemment les Jeux eux-mêmes, explique Kathy Carter. Nous devons faire la différence entre ce qui est un “must” et ce qui est une opportunité de faire les choses différemment“. Bouger les lignes, donc, mais sans risquer le dérapage.