— Publié le 22 mars 2021

“Nous avons cru jusqu’au bout à la présence de visiteurs étrangers aux Jeux de Tokyo”

Événements Focus

La nouvelle n’a surpris personne. Elle était attendue. Elle n’a fait que confirmer les rumeurs. Les Jeux de Tokyo se dérouleront sans spectateurs venus de l’étranger. Seuls les résidents japonais seront admis sur les sites de compétition. Cruelle première.

Après l’attribution à Tokyo des Jeux d’été en 2020, les organisateurs japonais avaient annoncé que 7,8 millions de billets seraient édités. Au printemps dernier, au moment de la décision de reporter les Jeux, 4,45 millions de places avaient été vendues aux résidents japonais. Les ventes à l’étranger représentaient 600 000 unités. Depuis le report de l’événement, le comité d’organisation a reçu de la part du public japonais 810 000 demandes de remboursement. Au total, la billetterie aurait dû représenter 800 millions de dollars de recettes.

L’interdiction de spectateurs étrangers, une mesure sanitaire présentée à Tokyo et Lausanne comme le signe d’une volonté de faire de la santé de tous une priorité, concerne également les volontaires. Ils auraient dû être environ 8 000 venus de l’étranger. Le comité d’organisation a précisé qu’une infime minorité d’entre eux, choisis pour leurs compétences très spécifiques (la maîtrise d’une langue minoritaire, pour l’essentiel), serait autorisée à entrer dans le pays.

Pour les agences officielles étrangères, désignées par les comités nationaux olympiques pour commercialiser dans chaque pays les billets, voyages et séjours aux Jeux de Tokyo, le coup est rude et la déception immense. Igor Juzon, le PDG d’Eventeam, l’agence de billetterie officielle pour la France et la Belgique, l’a expliqué à FrancsJeux.

FrancsJeux : Avez-vous été informé, en tant qu’agence officielle de deux comités nationaux olympiques, de la réflexion puis de la décision de ne pas autoriser les visiteurs étrangers aux Jeux de Tokyo ?

Igor Juzon : Non. Nous l’avons appris samedi matin, en même temps que tout le monde, au moment de l’annonce officielle de la décision des Japonais. Avec d’autres agences étrangères, nous avions écrit au comité d’organisation pour obtenir des réponses, mais sans résultat. Nous y avons cru jusqu’au bout, en plaçant beaucoup d’espoir sur la vaccination. Aujourd’hui, la déception est énorme. Pour nous, bien sûr, mais surtout pour tous les supporteurs que nous accompagnons sur les Jeux depuis Londres 2012.

En termes de nombres, que représentaient pour Eventeam les Jeux de Tokyo ?

Un peu moins de 40 000 billets. Avant le report, nous en étions à 6 000 supporteurs, entre la France et la Belgique. Mais l’événement suscitait un très fort engouement. Un grand nombre de dossiers étaient en cours. Nous aurions sans doute pu arriver à 10 000 personnes. Après la décision du report, nous avons enregistré environ 30 % d’annulations. Nous en étions donc, jusqu’à la fin de la semaine passée, à 4 500 personnes, avec une moyenne de 3 à 4 billets par supporteur.

Et sur le plan financier ?

L’opération Jeux de Tokyo représentait un engagement financier proche de 10 millions d’euros, entre les billets, les voyages, les hôtels, les transferts, accompagnateurs, interprètes… Le coup est rude. Mais l’agence est solide. Nous existions depuis 20 ans. Et nous avons la chance, en France, d’avoir été aidés et soutenus par les pouvoirs publics pendant cette crise. Tous mes confrères à l’étranger ne peuvent pas en dire autant. Nous attendons maintenant avec impatience les autres grands événements, dont le tournoi de Roland-Garros, avec l’espoir que le public y soit admis. Je crois beaucoup à une relance du secteur de l’événementiel sportif une fois la crise sanitaire derrière nous.

Le comité d’organisation a déjà annoncé que les billets seront remboursés aux spectateurs étrangers. Mais qu’en sera-t-il des nuits d’hôtel et des billets d’avion ?

Nous serons également remboursés par les hôtels et les compagnies aériennes. Dès ce lundi, nous allons écrire au comité d’organisation à Tokyo et à nos prestataires pour connaître la suite des événements et les détails de la procédure. Nous allons rembourser tous nos clients.

L’interdiction des visiteurs étrangers étrangers s’appliquera-t-elle également aux sponsors ?

A ce jour, nous n’avons eu aucune information concernant une exception pour des partenaires ou des invités. La décision prise par les Japonais concerne tous les visiteurs étrangers (non accrédités). Je considère aujourd’hui que l’agence Eventeam n’aura pas de client et sera donc absente des Jeux de Tokyo.