— Publié le 21 décembre 2020

Aux Jeux de Tokyo, des cérémonies toujours plus chères

ÉvénementsNon classé Focus

Surprenants Japonais. Le budget des Jeux de Tokyo s’envole à des hauteurs encore jamais approchées dans l’histoire du mouvement olympique. Il dépasserait les 15 milliards de dollars au dernier pointage, coûts du report et des mesures sanitaires inclus. Mais selon une source “proche du dossier”, citée ce lundi 21 décembre par l’agence Kyodo News, le comité d’organisation des Jeux de Tokyo aurait prévu de relever à la hausse le budget alloué aux cérémonies d’ouverture et de clôture.

L’augmentation serait évaluée à 3,5 milliards de yens, soit un peu plus de 3 millions de dollars. Elle porterait à 16,5 milliards de yens (159,7 millions de dollars) le budget alloué aux cérémonies des Jeux olympiques et paralympiques. Toujours selon la même source, cette hausse serait la conséquence directe du report d’une année de l’événement. Elle sera discutée, et sans doute validée, lors du prochain conseil d’administration du comité d’organisation, prévu mardi 22 décembre dans la capitale japonaise.

Dans son dossier de candidature, l’équipe de Tokyo 2020 avait affiché un budget de 9,1 milliards de yens (8,8 millions de dollars) pour les cérémonies. La commission d’évaluation des Jeux de 2020 n’avait alors pas levé un sourcil. Plus tard, la session du CIO n’avait pas non plus émis la moindre réserve devant ce chiffre.

En février 2019, plus d’une année avant le début de la pandémie de coronavirus, les organisateurs des Jeux de Tokyo avaient revu leur copie. Surprise, ils avaient augmenté le budget des cérémonies de 13 milliards de yens (12,5 millions de dollars au cours actuel), soit une hausse de 43 %. A l’époque, ils avaient expliqué que l’estimation affichée en phase de candidature s’était révélée insuffisante.

Cette fois, la hausse est justifiée par le report d’une année et les nouvelles contraintes sanitaires. Mais elle peut sembler contradictoire avec les efforts déployés depuis des mois par les Japonais pour simplifier les Jeux et en réduire la facture. Une double démarche censée notamment affecter les cérémonies, avec un nombre d’invités revu à la baisse et un défilé des délégations raccourci par les mesures de prévention contre le coronavirus.

Les organisateurs des Jeux de Tokyo n’y peuvent pas grand-chose : les mauvaises surprises budgétaires leur sautent au visage à chaque fois qu’ils ouvrent un nouveau tiroir de la préparation des Jeux.

Les efforts titanesques entrepris depuis le printemps dernier pour réduire la facture, par un patient travail dans tous les secteurs de l’organisation, leur ont permis de rogner un peu moins de 300 millions de dollars. Mais, dans le même temps, les dépenses ne cessent d’augmenter, en raison notamment du report et de la crise sanitaire. A plus de 200 jours de l’ouverture, la tendance pourrait bien s’amplifier encore dans les mois à venir.