Événements - 05/12/2019

A Sapporo, les Jeux de 2020 dureront quatre jours

L’affaire est bouclée. Il était temps. La commission exécutive du CIO, réunie pour trois jours à Lausanne (3 au 5 décembre), a apposé son sceau sur l’épais dossier des épreuves olympiques du marathon et de la marche aux Jeux de Tokyo 2020. Ses membres ont validé les dates. Ils ont approuvé le départ et l’arrivée. Reste à mettre le point final au tracé.

A Sapporo, sur l’île d’Hokkaido, les organisateurs n’auront pas droit à l’erreur. Le « gouvernement » du CIO l’a décidé mercredi : les cinq épreuves délocalisées à plus de 800 km au nord de Tokyo se tiendront en quatre jours.

Le marathon masculin conservera sa place dimanche 9 août, dernier jour des Jeux de 2020. Son départ sera donné à 7 h tapantes. La course féminine, initialement prévue le 2 août, sera repoussée au samedi 8 août. Même heure pour le départ.

Plus tôt dans la semaine, le 20 km marche masculin se tiendra le 6 août, avec un départ donné à 16 h 30. Le lendemain, les marcheurs du 50 km taperont le pavé dès 5 h 30. Ils laisseront ensuite la route aux marcheuses du 20 km (16 h 30).

Le tracé ? Il est connu, à une nuance près. La commission exécutive du CIO a donné son feu vert à la proposition du comité d’organisation japonais. Le départ et l’arrivée seront jugés dans le parc Odori de Sapporo. Le tracé passera ensuite devant plusieurs des sites les plus connus de la ville-hôte des Jeux d’hiver en 1972, dont la Tour de télévision de Sapporo, la gare centrale et le campus de l’université d’Hokkaido.

Une boucle de 1 ou 2 km sera tracée en ville. Elle sera dédiée aux marcheurs. Les marathoniens, eux, emprunteront une boucle de 20 kilomètres pour la première moitié de la course. Pour la suite, tout reste flou. Les Japonais proposent l’option la plus simple, une deuxième boucle du même format. Mais World Athletics (ex IAAF) penche pour une deuxième moitié du marathon sur un tracé plus réduit.

La question devrait être tranchée avant la fin de l’année. Une délégation de World Athletics doit se rendre à Sapporo avant la mi-décembre. Elle planchera sur les différents tracés possibles.

ActualitésVoir toutes les actualités