Événements - 20/11/2019

Avec EDF, Paris 2024 tient son deuxième partenaire

Il était temps. Quatorze mois et une poignée de jours après avoir donné les premiers coups de peinture à son programme national de marketing, le COJO Paris 2024 enregistre l’arrivée d’un nouveau partenaire premium.

EDF rejoint le groupe bancaire BPCE, déjà dans la place depuis le mois de septembre 2018. Son contrat avec le comité d’organisation a été officialisé mardi 19 novembre, signé conjointement par Tony Estanguet, le président du COJO Paris 2024, et Jean-Bernard Lévy, son homologue d’EDF (photo ci-dessus). Le géant français de l’énergie devient fournisseur d’électricité et de gaz des sites olympiques.

A la différence de Total, dont l’arrivée prévue parmi les partenaires premium avait provoqué l’hostilité et l’opposition de la maire de Paris, Anne Hidalgo, la présence d’EDF aux côtés du COJO n’a pas fait de vagues. Elle aurait été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration du comité d’organisation.

Il faut dire que les deux parties ont soigné les formes. Jean-Bernard Lévy a promis de contribuer à faire « les Jeux les plus verts de l’histoire. » Tony Estanguet, de son côté, a présenté l’accord entre les deux parties comme un « défi pour réaliser les Jeux les plus éco-responsables et durables de l’histoire. » Pas moins.

Le coût ? Tenu secret, comme d’habitude. Selon certaines sources, il avoisinerait la somme de 130 millions d’euros pour une période de 5 ans. Mais il se raconte aussi que le COJO, échaudé par l’affaire Total et pressé de signer plusieurs contrats premium avant les Jeux de Tokyo 2020, aurait revu ses prix à la baisse. EDF aurait ainsi sécurisé sa présence dans le train des Jeux de Paris 2024 pour moins de 100 millions d’euros.

Dans tous les cas, le groupe français peut déjà exploiter le nouveau logo des Jeux de Paris 2024, mais uniquement sur le sol national. A plus long terme, son statut de partenaire premium lui offrira un accès privilégié à la billetterie, tout comme au relais de la flamme.

La suite ? Elle pourrait gagner en vitesse. Enfin. Le nom du prochain partenaire premium circule déjà. Il s’agirait du groupe hôtelier Accor. Son arrivée pourrait même être annoncée dans les prochaines semaines.

ActualitésVoir toutes les actualités