Candidatures - 09/08/2019

Pour les Jeux de 2032, l’Australie avance groupée

C’est parti. La candidature du Queensland pour les Jeux d’été en 2032 n’est plus simplement une idée en l’air. Elle a très officiellement débuté, jeudi 8 août, une terme d’une rencontre au sommet entre les acteurs majeurs du projet.

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a joué le rôle central d’une réunion organisée à Cairns, en fin de journée, avec la Première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, le maire de Brisbane, Adrian Schrinner, mais aussi le député de la Sunshine Coast, Ted O’Brien. En prime,  personnage indissociable de toute initiative olympique en Australie, l’inusable John Coates, président du comité national olympique et membre du CIO.

Officiellement, la réunion se voulait préparatoire à la visite d’une délégation du Queensland au siège du CIO à Lausanne, le 10 septembre, pour rencontrer Thomas Bach. Mais à écouter les commentaires des uns et des autres au terme des échanges, il est tentant de conclure qu’elle a marqué le véritable lancement de la campagne olympique australienne.

Scott Morrison, par exemple. Le Premier ministre semble déterminé à s’embarquer personnellement dans l’aventure, malgré le risque politique inhérent à toute candidature aux Jeux. « Cela vaut absolument la peine d’essayer », a-t-il déclaré aux médias, jeudi 8 août, évoquant notamment l’enveloppe de 10 millions de dollars australiens (6 millions d’euros) consentie pour la campagne par les autorités.

Scott Morrison a rencontré récemment Thomas Bach, à Osaka, dans le cadre du G20. A l’évidence, ce court échange l’a conforté dans l’intérêt de tenter le coup. Et, surtout, de le tenter très vite, sans attendre un lancement officiel de la course qui pourrait bien ne jamais arriver.

« Je suis un garçon de Sydney, je sais ce que les Jeux de 2000 ont eu comme effet dans ma ville, mais aussi en Australie et dans l’économie nationale, suggère-t-il. Et je sais ce que cela peut faire pour le Queensland et l’Australie. Il existe une rivalité entre le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud. Brisbane voudra faire encore mieux que Sydney. »

A Cairns, jeudi 8 août, la discussion autour de la table semble notamment avoir porté sur l’équilibre des forces au sein de l’équipe de candidature. La presse australienne croit savoir que le député Ted O’Brien sera le représentant direct de Scott Morrison dans la future équipe. Annastacia Palaszczuk portera la voix du Queensland, accompagnée dans sa tâche par Kate Jones, la ministre du Tourisme de l’état. Les Conseil des maires sera représenté par Adrian Schrinner pour Brisbane et Mark Jamieson, le président de la Queensland Local Government Association et maire de Sunshine Coast.

Sans surprise, John Coates sera également de la partie. Il s’annonce même comme le capitaine de route de la candidature. « Nous savons que le Queensland et l’Australie ont la capacité et l’expérience nécessaires pour accueillir les Jeux Olympiques une troisième fois, a-t-il expliqué à Cairns. Mais nous devons veiller à ce que toute la planification soit alignée sur les besoins à long terme du Queensland, en particulier les infrastructures de transport. Je pense notamment au train à grande vitesse. »

L’argent ? John Coates avance déjà un chiffre : 1,8 milliard de dollars américains. La contribution du CIO aux Jeux d’été en 2032. Elle n’a pas encore été officiellement annoncée, mais le dirigeant australien en parle déjà comme d’un minimum. « Le CIO a récemment écrit au Premier ministre pour l’informer qu’il est trop tôt pour prévoir sa contribution à la réussite des Jeux olympiques en 2032, mais que tout candidat potentiel devrait baser son étude de faisabilité et ses prévisions budgétaires sur la somme de 1,8 milliard de dollars américains », a dévoilé John Coates. L’Australie s’en contente. Elle en rêve déjà.

ActualitésVoir toutes les actualités