— Publié le 13 septembre 2017

Paris 2024 – Los Angeles 2028, les mots et les images

Candidatures Focus

Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français: “Une formidable reconnaissance de la France. Cette victoire, c’est la France. Une nouvelle page s’ouvre durant les sept années qui viennent. Tout le pays doit être mobilisé, toutes les fédérations sportives. Je salue ce succès et la formidable opportunité que les Jeux représentent pour accompagner la transformation de notre pays, accroître son attractivité internationale, dynamiser nos territoires, et renforcer la place du sport partout en France.”

 

Teddy Riner, double champion olympique de judo: “Vivre cela avec toute la famille du sport, c’était vraiment extraordinaire. Quand on a commencé à présenter notre candidature, j’ai ressenti des frissons, c’était tellement vrai, honnête et franc. Je ne vois vraiment pas comment on aurait pu perdre les Jeux s’il y avait eu une élection. On avait un dossier béton. Quelle place pour les sportifs demain ? Ils en auront une, c’est certain. Mais profitons d’abord du moment.”

 

Eric Garcetti, maire de Los Angeles: “Je n’arrive pas à y croire. C’est comme un rêve, même si on sait que Los Angeles est une ville où les rêves deviennent réalité. Pour la première dans une génération, nous ramenons les Jeux olympiques dans la Cité des Anges. LA aime les Jeux car les Jeux l’ont déjà illuminée deux fois. On peut se prendre dans les bras les uns les autres, non pas pour consoler le perdant, mais pour marquer notre amitié. Vous avez les gens des deux équipes qui pleurent dans les coins, mais tous de joie. Et cette joie, c’est la joie du début, pas de la fin.”

 

 

Nawal el Moutawakel, membre du CIO: “J’ai ressenti aujourd’hui beaucoup d’émotion, avec une équipe de Paris soudée, solidaire, qui a cru à son rêve jusqu’au bout. La présentation a été menée de bout en bout par des professionnels. Cette équipe de candidature française a une maire dévouée et un champion olympique (Tony Estanguet) qui n’est pas quelqu’un d’ordinaire. Il est unique. Il a conduit la candidature avec détermination. J’ai eu un pincement au cœur : cette victoire de Paris est une belle revanche par rapport à 2005.”

 

 

Casey Wasseman, président de Los Angeles 2028: “Cet accord de 11 ans avec le CIO constitue l’aboutissement de notre concept, “Des Jeux nouveaux pour une nouvelle ère”. Notre équipe et notre ville ne pourraient pas être plus impatientes de commencer ce long partenariat avec le mouvement olympique et paralympique, et avec Paris, l’une des plus grandes villes au monde. Maintenant, LA 2028 possède une occasion en or, avec 4 ans de plus pour se préparer et une contribution du CIO de 2 milliards de dollars, de redéfinir la façon dont les Jeux peuvent servir à la population.”

 

 

Laura Flessel, ministre des Sports: “Maintenant que nous avons les Jeux, nous devons aller chercher la performance. Nous étions 7èmes aux Jeux de Rio 2016 et 12èmes aux Jeux paralympiques. Nous avons le potentiel, mais nous devons apporter à nos athlètes de la sérénité, matérielle et financière. Nous allons travailler sur la détection, chez les valides et les paralympiques. Et nous allons respecter nos entraîneurs, pour les empêcher de partir à l’étranger.”