— Publié le 23 juin 2017

Paris se met en Seine, Los Angeles invite à la plage

Candidatures Focus

Deux visions. Deux approches. Los Angeles et Paris, les deux villes appelées à se partager les Jeux d’été en 2024 et 2028, célèbrent à leur façon, ce vendredi 23 juin, la Journée olympique. La capitale française sort le grand jeu, comme elle avait réussi à le faire le mois dernier pour la visite de la commission d’évaluation du CIO. Elle conjugue passé et présent. Elle propose une “bande-annonce” de ce que pourrait être l’événement olympique dans 7 ou 11 ans. Avec une poignée d’heures de retard, décalage horaire oblige, la métropole californienne enfile son maillot de bain pour rejoindre la plage. Un autre style.

Paris, d’abord. Le programme des festivités est annoncé depuis des semaines. Il force le respect. Parmi les morceaux de choix, l’installation d’une piste d’athlétisme flottante sur la Seine (photo ci-dessus), entre le pont des Invalides et le pont Alexandre-III, où est posé un plongeoir; une batterie de trampolines dressée dans la galerie du Petit Palais; un vélodrome extérieur sorti de terre sur la place de l’Etoile; des terrains de sports collectifs alignés sur les pelouses des Invalides… Très fort.

Tony Estanguet, le co-président de la candidature, déjà certain d’enfiler le costume de président du futur comité d’organisation des Jeux, a joint le geste à la parole. Il a ressorti sa pelle pour lancer lui-même, dans l’eau, un long périple sur la Seine avec départ au Stade de France. Un relais “2 024 km de Paris” est parti de plusieurs endroits du dispositif, rassemblant des cavaliers depuis Versailles, des cyclistes à partir de Saint-Quentin-en-Yvelines, et des coureurs à pied d’un peu partout dans Paris.

Douze ans plus tôt, la candidature de Paris pour les Jeux de 2012 s’était déjà essayée à l’exercice, transformant les Champs-Elysées en un gigantesque terrain de jeu. A l’époque, l’initiative avait été jugée très réussie, voire prestigieuse. Cette fois, l’équipe de Paris 2024 et le mouvement olympique français ont poussé le curseur à un niveau encore jamais atteint. La Journée olympique a été doublée, pour durer jusqu’au samedi 24 juin. Elle se déroule dans toute la France, métropolitaine et outre-mer.

Analyse de Laura Flessel, la nouvelle ministre des Sports, au micro d’Europe 1: “L’idée est de montrer un avant-goût de ce qu’on pourrait avoir en 2024. C’est la dernière ligne droite. Il nous reste encore deux passages importants à Lausanne et à Lima. Il faut envoyer un message fort : Paris est prête. Il y a une volonté de la population française. C’est notre force.”

Jean-Philippe Gatien, le directeur des Sports de Paris 2024, insiste: “Avec cette journée, nous nous projetons vers l’avenir en montrant la célébration exceptionnelle des Jeux olympiques et paralympiques à Paris, en 2024, avec le sport au cœur de Paris ville-monde. Nous serons quasiment en répétition générale sur une zone qui va être extrêmement sollicitée… La journée va marquer les esprits”.

En face, mais nettement plus à l’ouest, Los Angeles garde elle aussi ses pas dans les mêmes empreintes. L’équipe californienne joue la carte jeune. Elle continue à “suivre le soleil”, direction la plage. Le centre de gravité de la Journée olympique, ce vendredi, est situé à la Will Rogers State Beach. Le comité de candidature, la Fondation LA84 et l’USOC ont donné rendez-vous à 500 jeunes “Angelenos” pour les initier à huit disciplines olympiques et paralympiques: athlétisme, escrime, tennis de table, volley-ball, volley-ball assis, rugby, handball et gymnastique.

Dans le rôle de la maîtresse de cérémonie: Janet Evans. La multiple médaillée olympique, vice-présidente de Los Angeles 2024, explique: “J’espère que, parmi tous ces enfants, certains rentreront chez eux au terme de la journée et diront: “Wow, j’aimerais devenir un olympien, ou j’aimerais travailler dans le sport, ou j’aimerais faire quelque chose de différent dans ma vie. Le sport parle aux jeunes, il a le pouvoir d’inspirer la jeunesse. J’espère que, ce vendredi 23 juin, nous allons donner de l’inspiration à la jeunesse.”

Janet Evans ne sera pas seule à montrer aux jeunes Californiens comment suivre le soleil. L’ancienne nageuse est accompagnée d’une trentaine d’olympiens, dont les légendaires John Naber (natation) et Wyomia Tyus (athlétisme).

La Journée olympique américaine se décline sur l’ensemble du pays. Nombre symbolique, 2 400 manifestations sont organisées aux Etats-Unis ce vendredi 23 juin. Elles devraient toucher environ 600 000 Américains.