— Publié le 29 septembre 2016

A Los Angeles, les élus veulent des garanties

Candidatures Focus

L’équipe de Los Angeles 2024 s’apprête à déposer au CIO, au plus tard vendredi 7 octobre, son deuxième dossier de candidature. Un document où les Californiens devront préciser, comme leurs rivaux français et hongrois, les questions de gouvernance, les aspects juridiques et le financement des sites. Vaste sujet. Le comité de candidature américain s’y prépare sans angoisse. Mais, du côté des élus locaux, on continue à s’interroger.

Le Los Angeles Times rapporte que plusieurs membres du Conseil municipal ont profité d’une réunion ad hoc, mercredi 28 septembre, pour exprimer leurs interrogations sur les protections légales, et surtout financières, dont bénéficierait la ville dans l’hypothèse où tout ne se passe pas comme prévu avant et pendant les Jeux en 2024.

Herb Wesson, le président du Conseil, avoue s’interroger sur les conséquences que pourrait avoir pour Los Angeles un incident dans une autre ville du dispositif olympique et paralympique. “Je ne crois pas avoir très bien compris comment tout cela fonctionne, a suggéré l’élu, cité dans le L.A Times. Imaginons qu’un immeuble s’effondre à Santa Monica. Est-ce que nous devrons payer pour cela?”

Pour Paul Krekorian, un autre membre du Conseil municipal de Los Angeles, il revient à l’équipe de candidature de prendre toutes les assurances nécessaires pour protéger la ville, et par extension le porte-feuille de ses habitants, contre les risques d’incident ou de dépassement de budget sur n’importe quel site des Jeux, même le plus éloigné de la métropole californienne. Un aspect du dossier que l’élu municipal assure ne pas avoir trouvé dans le dossier de candidature.

Les porteurs de la candidature ont déjà prédit que le coût des Jeux en 2024 pourrait se situer autour des 6 milliards de dollars, mais ils ont assuré les élus locaux que les recettes en marketing, billetterie et droits de télévision couvriront la totalité des dépenses. L’équipe de LA 2024 anticipe un excédent de 161 millions de dollars.

Une prochaine réunion du Conseil municipal de Los Angeles doit discuter, ce vendredi 30 septembre, des derniers chiffres, garanties et assurances du dossier de candidature. Les discussions définitives sur ces questions sont prévues dans le courant du mois de décembre 2016.

En attendant, l’équipe de LA 2024 ne relâche pas la pression en termes de communication. Elle a publié, mercredi 28 septembre, une nouvelle vidéo de promotion de sa candidature. Elle est toute entière dédiée au village des athlètes, situé dans le projet californien sur l’immense (170 hectares) et mythique campus d’UCLA.

La vidéo a été réalisée à l’occasion de la pré-rentrée de l’université, entre le 16 et 18 septembre, trois journées au cours desquelles 12 800 étudiants, américains ou non, ont pris leurs quartiers dans leurs résidences à UCLA. En vedette du film de promotion, deux anciennes pensionnaires du campus, toutes les deux championnes olympiques, l’athlète Dawn Harper-Nelson (100 m haies) et la gymnaste Kyla Ross. Au total, 16 000 athlètes vont vivre la nouvelle année universitaire à UCLA.

L’équipe de candidature a modifié la carte de ses sites, la semaine passée, ajoutant Long Beach (handball, BMX, water polo, natation en eau libre, triathlon et voile), Anaheim (volley-ball), et le Riviera Country Club à Pacific Palisades (golf). Mais pas question pour les californiens de changer un iota à leur projet d’installer le village des athlètes à UCLA. Le communiqué de LA 2024 insiste: “L’emménagement aisé et sans incident de 12 800 étudiants entre le 16 et le 18 septembre a démontré l’avantage opérationnel pour LA 2024 d’utiliser des installations et un staff déjà existants.”